Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 10:02

Fin d'une conversation téléphonique

 

vous : Alors, c'est sûr tu viens ???

Elle :  Oui, c'est décidé. 

vous : Cool ! Tu vas voir, c'est formidable ! Les dauphins, les fonds sous-marins, la plage, les tortues, les ...

Elle : Oh, tu sais... ça fait bien longtemps que j'ai compris que je ne verrai pas tout ce qu'il y a sur terre. Alors tes dauphins et tes tortues, si je ne les vois pas, ce n'est pas grave !

vous : ....

Elle : Non, moi ce qui m'intéresse, c'est ton vécu. Te voir en classe. Te suivre dans ton quotidien. Connaître et ressentir cette chaleur, les échanges, ces moments durs et beaux.

vous : .... 

Elle : Ça ne te dérange pas ?

vous : Euh............non. Ok, on fait comme ça. Bisous, à très bientôt alors !

 

 

      5 secondes plus tard. Le temps pour vous de localiser votre Cher et Tendre qui, Oh comme c'est surprenant, était affalé  concentré devant l'ordi.

 

- Dis Pierre...

- Hummm ? (= vas-y parle mais vite car là je suis en plein jeu et l'instant est critique)

- Je crois que là, on va avoir une invitée pas comme les autres...

- Hummm ! (= meuh non, une plage, les cocotiers, des dauphins et le tour est joué)

- Non non, on ne va pas pouvoir lui filer le même programme qu'aux autres touristes.

- Booaaff ! (= t'exagère, elle veut faire quoi?) Hum! Grrmmmre (= Merde j'viens de me faire attaquer mes défenses pendant que tu me causes)

- En fait elle veut m'accompagner en classe pour "ressentir mon vécu".

- Hé, hé, hé !!! (= j'me fous de ta gueule en insinuant un truc que tu vas capter dans 10 secondes le temps que ton cerveau s'enclenche)

- ........... (10 secondes passent) ............ Mais non!  rien à voir avec mes odeurs corporelles ! T'es con.... Je crois qu'elle veut juste vivre ma vie d'instit. C'est marrant hein ?

- Yark Niark ! (= je t'écoute plus depuis 5 secondes, je viens de réussir à bousiller ces enfoirés de leur race)

- Bon en tous cas, c'est cool d'avoir parlé avec toi, je vois ce qu'il me reste à faire.

 

 

       En effet. Vous n'auriez pu rêver mieux comme dernier défi. 

Avec Pierre et Vacances, ne formulez pas vos désirs sans réfléchir aux conséquences...

Contenter une invitée sans le secours des charmes de l'île?

Tout repose désormais sur vos "frêles-mais-pas-tant-que-ça" épaules.

Elle veut vivre votre vie ? 

Elle ne va pas être déçue... 

 

 

Comme vous n'êtes pas un monstre, vous commencez quand même par un plouf dans cet indien d'océan.

Parce que quand même, venir à Mayotte sans mettre les pieds dans l'eau...non !

Quand même...

 

P1040808

 

      Mais dès le lundi : plongée dans un autre océan.

 

Celui de Tsoundzou.

Pas de cocotiers, mais des cahiers,

Pas de sable, mais des tables,

Pas de maillots mais un tableau,

Pas de vagues mais des grands fonctionnaires du vice-rectorat qui ne veulent surtout pas en provoquer

Et

Pas de tortues mais des élèves (quoique..vu la vitesse de travail de certains...)

 

Bref, votre lieu de vie travail.

 

Première constat : fait chaud.

P1040485

 

Première remarque de votre "Faisant fonction d'ATSEM" : Mais comment tu as fait ???

Tout est si différent.

Les élèves, l'école, la chaleur, le rythme, le mobilier, les bruits, le fonctionnement,...

 

Ouaff...   Vous tentez de lui raconter que c'était rien, que vous êtes un super instit et que vous avez su vous adapter tel un maki dans un verger.

 

Elle vous répond tranquillement qu'elle lit votre blog depuis le début et vous remémore l'article dans lequel vous disiez appeler Pierre, en larmes, à chaque récré pour lui dire que vous étiez toujours en vie et de téléphoner à Air Austral pour réserver 2 billets en urgence pour la métropole...

 

Vous faites moins le malin.

 

Les gens qui lisent votre blog, ça vous étonne, ça vous plaît, ça vous flatte. Mais qu'ils se souviennent des bêtises racontées dans les articles vous agace... Vous ne pouvez plus ré-inventer les choses en changeant des détails à chaque version.... (vous songez d'ailleurs un court instant à ré-écrire tous les articles du blog afin de donner une bien meilleure vision de vous à travers vos aventures mahoraises mais une petite voix sournoise et pernicieuse vous murmure que c'est ce que vous avez déjà fait et que de toutes façons vous êtes bien trop fainéant pour tout recommencer...)

 

Et votre "Faisant-Fonction d'Instit-à-tout-faire" continue de partager votre vie et vos élèves.

Celui qui ne connaît pas les lettres de l'alphabet en CM2, celui qui lit couramment, ceux qui ne savent pas faire une phrase correcte en fançais, celui qui regardera les autres manger et on se demande ce que, lui, mangera dans la journée, celle qui a d'inquiétants boutons sur le pied, celui qu'on ne reverra plus, ceux qui sont tout le temps pieds nus, celle qui tire ses traits comme il faut à la règle, celui qui a un tee-shirt troué, ceux qui sourient quand même.

 

Elle verra finalement qu'il y a les bavards, les sérieux, les un peu durs, les bruyants, les attendrissants, les fatigants...

Elle verra finalement qu'ils sont différents de leurs camarades de métropole en étant parfois tellement ressemblants.

 

Comme vous vouliez aussi en profiter pour frimer montrer des choses à votre invitée, vous avez concoté une petite sortie dans la mangrove avec votre jeune collègue blonde qui a des CE1.

 

P1040835

 

Ah oui.... vous aviez oublié de lui dire qu'il valait mieux mettre des baskets quand on s'aventure dans une mangrove un peu humide. (par contre vous n'avez curieusement pas oublié de mettre les vôtres...)

 

P1040821

 

      Mais bon, elle voulait ressentir Mayotte après tout. Et bien, qu'elle commence par le ressentir à travers ses pieds !

Elle a pataugé, vasouillé, splatché mais étonnament pas glissé (pourtant votre appareil photo était prêt...)

Elle a découvert les palétuviers et ses habitants

 

P1040839 

 

 

 

 

 

 

 

Le périophtalme (bourdou en shimaorais).

 

Seul poisson à ne pas savoir nager.

L'est quand même con ce poisson....

Même vous, vous savez nager.

A peu près.

Et pourtant vous n'êtes pas un poisson.

Sauf d'un point de vue astrologique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bref, ensuite vous avez ordonné à vos esclaves élèves de choper (tendrement) 

 

P1040842 

un crabe violoniste.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pendant que votre Invitée-aux-pieds-boueux s'émerveillait de tenir debout tous les trésors cachés d'une mangrove, vous, vous accomplissiez votre travail de gendarme d'instit à coup de :

 

- E wawe! Co ! Haraka ! (traduction : Hé ! Toi ! Viens ici ! Et bouge ton cul en vitesse !)

 

 

P1040820  P1040961

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ou de :

Bon alors maintenant tu arrêtes et tu m'obéis, j'en ai ras-le-bol de te courir après et d'abord rends-moi mon appreil photo et comment ça se fait que tu l'as, j'l'avais donné à Abdou mais...d'ailleurs il est passé où celui-là ? C'est pas possible, vous êtes incroyable, on aurait mieux fait de rester en classe, tiens, on peut vraiment rien faire avec vous et puis la prochaine fois.......... 

 

(ça, vous ne frimez pas en le disant en shimaorais...)

 

 

Humm... Bref, .... qu'est-ce que vous disiez déjà... ?

Ah oui ! 

Un moment agréable, tout en douceur, durant lequel vos élèves ont échangé leurs connaissances dans ce cadre authentique et reposant.

 

 

 

Et puis vous êtes arrivés sur la plage (ben oui, une mangrove se situe près de la mer, voyons)

Vous avez fermement rappelé à vos élèves ce qui allait leur arriver si un seul d'entre eux mettait ne serait-ce qu'un orteil dans l'eau. (vous ne pouvez malheureusement pas écrire dans cet article ce qui risquait de leur arriver, vous craignez sinon d'être viré de l'Education Nationale....)

 

Et vous avez profité de la beauté du lieu. (Pendant que votre invitée allait rincer ses pieds dans la mer sous l'oeil affolé de vos élèves qui se demandaient si elle était concernée par la punition non-explicitée précédemment....) (mais bon, non seulement vous n'avez pas puni votre invitée, mais en plus vous avez autorisé (du bout des lèvres) quelques élèves à l'accompagner histoire de l'aider dans ce moment périlleux)(vous êtes trop bon)

 

 P1040859

 

P1040854 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Beauté contrastée d'un lieu fragile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A un moment vous avez pris conscience que vous étiez maintenant un vieil instit chevronné :

Alors que votre (jeune) collègue blonde engueulait criait vigoureusement sur ses élèves pour qu'ils descendent des arbres parce que non mais, hé oh ! ça va pas non ?

Vous, vous demandiez à vos élèves, perchés en haut de l'arbre, de lever les mains et de faire coucou pour que vous puissiez les prendre en photo.... 

P1040885

 

A votre retour en métropole, il faudra que vous vous replongiez un court instant dans le manuel du "parfait petit instit" afin de réviser ce que vous avez le droit ou pas de faire faire à vos élèves... (il vous semble que laisser grimper ses élèves en haut d'un arbre, même pas bien grand, est déconseillé. Sauf si c'est un arbre agréé "éducation nationale".)

 

Puis vint l'heure du retour en classe.

Avec le moment éprouvant de la traversée du petit cours d'eau boueux... Ce n'est pas parce que votre ex-collègue-à-la-retraite-aux-pieds-boueux avait les pieds noirs de boue que vous deviez partager le même sort...

Des élèves sont donc venus spontanément à votre aide, après les avoir suppliés, menacés, engueulés, payés.

Et vous vous en êtes pas trop mal sorti.

 

P1040923

 

 

P1040850 

 

Bref, une belle journée digne de "vis ma vie" d'instit !

 

Quoi ? Non, non, le grand black derrière vous n'est pas votre garde du corps, ni un collégien égaré, mais bel et bien votre élève...

 

Oui il est deux fois plus grand et baraqué que vous, et alors ????

 

(subtilement, vous vous en êtes fait un allié dès les premières semaines de classe. Vous l'appréciez bien, il vous aime beaucoup (il essaie d'ailleurs de vous convertir à l'Islam). Vous vous souvenez d'une fois où, sur la pointe des pieds, vous essayiez en vain de choper un truc sur l'armoire. La petite Anita est alors arrivée et vous a dit avec la voix du bon sens : "maître, laisse faire Irchadi...lui il va y arriver mieux que toi." (ça vous a évidemment vexé mais elle n'avait pas tort...) (vous l'avez quand même punie car elle s'était levée de sa chaise sans permission... non mais!))

 

 

          Que dire de plus sur cette étrange expérience de "vis ma vie" d'instit ?

Que c'était bien. Très bien. 

 

Certes c'était confortable d'être deux adultes dans la même classe. Ne plus avoir l'impression de laisser des gamins largués sur le côté. Savoir qu'une collègue (que vous estimez beaucoup) est là. Lui faire confiance et se reposer sur elle. C'était bien à la fois pour vous ("va voir Madame Corinne ! Elle va corriger ta feuille !") et pour eux.

 

Mais surtout, avoir quelqu'un qui vous comprendra quand, en métropole, vous parlerez de vos élèves mahorais (qui vous ont énormément fatigué mais que vous regretterez tellement). Les autres personnes en auront vite marre de vous entendre rabacher les mêmes souvenirs. Elle, elle les comprendra.

 

Beaucoup d'échanges. De quoi réfléchir pendant plusieurs vies... 

 

P1050003

 

Vous avez quand même tenu à jouer un petit peu votre rôle de Pierre-et-Vacances ! 

 

Quelques balades. Parfois un peu périlleuses ! Votre invitée ne plonge pas dans le lagon mais plutôt sur les cailloux. Ça vous a étonné...

 

Une rencontre furtive avec les tortues. Mais la mer était agitée et votre invitée, bien que dans l'eau avec palmes, masque et tuba, a eu le mal de mer. Ça aussi, ça vous a étonné !

 

Des repas "hors du temps" pris dans des endroits dont vous aviez oublié la beauté. Heureusement elle était là pour vous la rappeler. Et vous dire d'en profiter.

 

Des belles discussions le soir sur la varangue. Durant lesquelles vous, votre Invitée et votre Compagnon-sauveur-de-l'Humanité-et-pourfendeur-de-copies, avez échangé sur les mystères de la vie et la somptuosité de la tarte aux citrons meringuée.

 

Des petites balades avec les chiens sur les petits sentiers. Votre Invitée, curieuse de toutes ces petites choses et facilement étonnée, a adoré les "sensitives". Ces petites plantes qui se referment dès qu'on les frôle. Il y en a beaucoup sur le chemin. Vraiment beaucoup. Et elles se referment toutes.... Vous le savez maintenant. Votre boulet d'invitée a tenu à le vérifier.... (ainsi que le temps mis par chacune à se ré-ouvrir...). La promenade censée durer le temps d'une crotte et d'un pipi s'est considérablement allongée. Les chiens ont adoré...

 

Et pour finir un tour de l'île en voiture. Joli moment qui vous a permis de continuer à faire partager votre ressenti de Mayotte au bout des 4 ans. La beauté et la complexité de cette île et de ses habitants. Vous avez pu voir, certainement pour la dernière fois, certains paysages. Et commencé à graver quelques images en mémoire.

 

P1050051

 

           Et des moments de silence quand il n'y a plus rien à dire. 

 

Les mots sont de trop alors on observe, on ressent.

Le soleil qui fuit, la nuit qui tombe, le bruit des vagues.

Juste écouter.

 

 

Une personne qui arrive pour la seconde fois dans un moment important de changement dans votre vie.

Et qui à nouveau, vous aide à partir.

 

 

Et sur ces belles paroles,

Après 4 ans d'abnégation, de dévouement,

de sacrifices pour des envahisseurs envahissant

A l'heure où les expats prennent leur envol 


Pierre-et-Vacances

Vous tire sa révérence

 

 

Repost 0
Published by Pierre et Didier - dans Les envahisseurs
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 11:56

- Dis Pierre ?

- Hummm ?

- Excuse-moi de te déranger pendant que tu sauves le monde de la terrible invasion des orques (Oooh !! Encore du travail !!! ) Mais y aurait pas ta soeur, ton beauf et tes neveux qui devraient arriver prochainement ?

- Heu....si. Mais ils n'arrivent que le vendredi 21.

- Ah, ok. Bon, j'te laisse finir ta partie alors ?

- Ben...oui.

 

 

(...10 minutes passent...)

 

 

- Dis Pierre ?

- Hummm ?

- On est le jeudi 20....

- ... 

 

Et c'est ainsi que le monde succomba à la terrible invasion des orques pendant que vos fidèles serviteurs revêtissaient (pour la ....je-sais-plus-combien-d'ième fois) leurs scaphandres de combats   déguisements de Pierre et Vacances !

(et passaient un coup de fil désespéré à leur femme de ménage pour la supplier de passer en urgence le lendemain matin)

 

 

Après avoir accueilli admirablement, parfaitement et sans trop de ronchonnement les parents de l'un et l'autre, les deux supers guides touristiques s'apprêtaient maintenant à se coltiner  à supporter  à accueillir chaleureusement (dans l'ordre de la photo) :

 

Mayotte 2012 661

                              Simon, Marco, Nathan, Sophie , un palmier, un buisson et un autre palmier

 

 

  Ouch !!! Deux adolescents ainsi que leurs parents. Les quatre ayant ....comment dire..... du caractère !

(finalement il s'est avéré que les palmiers et le buisson ne faisaient pas partie du lot. Dommage...ils n'auraient guère été remuants...)

 

Il fallait donc d'emblée montrer à ces 4 fringuants envahisseurs que Pierre et Vacance ne rime pas forcément avec "nonchalence" mais parfois avec "on-va-t'en-faire-baver-et-après-ce-sera-le-silence" !

 

Mayotte 2012 488

 

  Un rapide coup d'oeil avec mon compagnon et la décision fut prise.

 

THE CHOUNGUI

 

Dès le 1er jour...!

 

Ouaip ! Du jamais vu dans nos plannings !

 

D'habitude, nous réservons cette petite colline pour le milieu de séjour.

 

Ça laisse aux envahisseurs le temps de découvrir le lagon puis Hop ! on les calme direct avec l'ascension et ils ne la ramènent pas jusqu'à la fin du séjour !  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mayotte 2012 489

 

 

 

 Mais eux, on avait compris qu'il fallait les calmer dès le début du séjour !

 

Bon, ne me cherchez pas sur les photos, vous ne me trouverez pas, car moi j'ai expliqué à Pierre que j'étais déjà bien calmé et qu'il fallait quelqu'un pour faire à manger, lancer une machine, faire la vaisselle, promener les clebs, et réfléchir au sens de la vie et tout et tout.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et ben vous savez quoi ?

 

Ça ne les a pas calmés....

Arrivés en haut il paraît qu'ils ont dit : "sympa ! et c'est quoi la suite ?"

 

Mayotte 2012 492

 

 Damned....

Le séjour allait être très long...

 

Mayotte 2012 539

 

Très très long...

 

Il faut bien l'avouer, Pierre et Vacance, bientôt, tirera sa révérence...

Mais pour le moment, il nous fallait continuer d'assurer nos activités

Et ce, avec prestance !

(ce que ne montre pas forcément l'image ci-dessus qui doit certainement être une honteuse photo trafiquée)

 

 

Bref !

Après avoir échoué avec l'épreuve du Choungui, nous prîmes la résolution de les perdre dans la mangrove !

 

 

On leur avait dit : "regardez toutes ces magnifiques racines ! Comptez-les ..."

Et nous en profitâmes pour filer silencieusement ...

 

Mais nos cons de clebs nos merveilleux et fidèles amis de l'homme, nous ont suivi en aboyant (croyant à un jeu) et forcément toute la petite famille a pu nous retrouver ! (en nous annonçant avec fierté qu'il y avait exactement 1846 racines...)(ils sont très forts....très très forts....)

 

Mayotte 2012 560

 

 

 

40mayotte-decembre--janvier-2013 6178

 

Mayotte 2012 714 Changement de stratégie : plutôt que de tenter de calmer les 4 d'un coup, nous nous orientâmes vers la neutralisation progressive des individus...

 

Nous fîmes appel à nos alliés les makis afin qu'ils terrorisent et dévorent le jeune mâle de la famille.

 

 

 

Mais celui-ci est un petit bolos malin et grâce à une judicieuse utilisation de la banane, ce jeune mzungu réussit à dresser et dompter ces abominables bêtes féroces si facilement corruptibles....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors, et dieu sait que nous ne voulions pas en arriver là, mais tant pis ! Nous en appelâmes aux Forces Obscures de la nuit !

 

J'ai nommé : Ginette la Roussette !

 

Qui a enfin réussi à calmer nos envahisseurs puisqu'ils ont poussé des cris angoissés tels que :

 

"Oh comme elle est mimi !"

 

"Va vite chercher l'appareil photo!"

 

 

    Voilà, voilà....!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  A un moment nos fougueux envahisseurs ont dû réaliser nos vaines tentatives pour les calmer...

Du coup, c'est eux qui nous ont calmés ... L'aîné des jeunes mâles de la famille fut sans pitié...

 

 

Mayotte 2012 594  Mayotte 2012 593

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pierre finit par se rendre.

Mayotte 2012 599

 

 

 

 

 

 

 Mayotte 2012 598

 

 

 

 

 

  A la grande joie du jeune trublion-dompteur-de-makis !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Tiens ! En parlant de makis, ceux-ci furent très impressionnés par nos deux juveniles !

 

Mayotte 2012 506

 

Mayotte 2012 603

 

 

 

Capables d'escalader un baobab !

Rien que ça !

Mayotte 2012 601

 

Faut savoir que c'est gros et grand un baobab !

 

Et qu'il faut être de sacrés bons grimpeurs pour tenter une telle escalade ! (bon, rien à voir avec l'ascension du Kilimandjaro quand même ! enfin moi j'dis pas ça parce que j'l'ai fait mais c'est juste comme ça... tiens au fait j'vous en ai parlé de mon ascension ? non ? Et bien figurez-vous que c'était incroyable et que vraiment je me suis dépassé pour aller au bout de moi même (bout qui n'est pas si loin finalement) mais quand même j'ai souffert et dû affronter moult dangers incroyabl........

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bref ...

 

Faut savoir aussi que le baobab a des branches basses et que du coup, suivant le cadrage de la photo, on fait moins les malins n'est-ce pas ??

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon....malgré un relatif armistice au sein de notre groupe dans lequel plus personne n'essayait de calmer personne (la chaleur s'en était chargé et nous avait tous calmés d'un coup...), Pierre et Vacances continuait à oeuvrer pour sa délivrance et proposait des moyens de transport divers et variés afin d'abréger ses souffrances leurs vacances .

 

 

 

Une magnifique barque authentique....

Un voilier aérodynamique...

 

Mayotte 2012 611

 

Une chevauchée de dauphins sympathiques

Mayotte 2012 633

 

 

 

 

 

 

 Partir très loin en nageant de façon sportive et rythmique... (et obéir de ce fait à un oncle tyrannique)

GEDV0233

 

 

Mais rien n'y fit... Ils firent semblant de ne pas comprendre nos messages.

 

Et ils restèrent. Et s'épanouirent.

 

 

Et observèrent. Et se réjouirent.

 

Mayotte 2012 640

 

 

 

Mayotte 2012 651

 

 

Mayotte 2012 663  Mayotte 2012 664

 

 

 

 

 

 

Et se piquèrent.

Et nous firent bien rire ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mayotte 2012 681

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et posèrent.

Devant des roses, un joli sourire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mayotte 2012 512

 

40mayotte-decembre--janvier-2013 6186 L'embêtant avec les jeunes, c'est que ça mange...

 

40mayotte-decembre--janvier-2013 6184

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pas qu'un peu ! (ceci dit, les neveux ont de qui tenir...n'est-ce pas mon cher ami ?)

 

  40mayotte-decembre--janvier-2013 6192

Poissons étranges dont j'ai oublié le nom,

Langoustes,

Foie gras (pas très local mais qu'est-ce qu'on en a à foutre ?)

Tartes merveilleuses au citron et aux fruits de la passion confectionnées par Pierre-et-Vacances (Mais c'est quand même Vacances qui dirigeait tout) 

Poissons fumés, fumés par notre ami Greg qui lui ne fume pas

 

Et diverses choses que j'ai oubliées...

 

MAIS ce que je n'ai pas oublié c'est que :

mes litchies, mes mangues ont été englouties à une vitesse qui force l'admiration (et la colère) par les deux mâles extrêmes de la famille....  

 

Là, ils avaient dépassé les bornes....

 

Alors on leur a dit vite fait de ramasser leurs slips et leurs affaires,

d'emporter avec eux leur joie de vivre et l'humour de Pierre,

de ne pas oublier les Misérables et Bang! ce jeu qui me rend vénère, 

et de graver dans un dernier regard ces couleurs extraordinaires.

 

 

40mayotte-decembre--janvier-2013 0152

 

Mayotte 2012 537

 

 

 

 

 

 

40mayotte-decembre--janvier-2013 6246

  Et ben vous savez quoi ?

 

Ils se sont débrouillés pour prolonger d'un jour leur séjour en notre compagnie !

 

En invoquant le prétexte bidon d'un soi-disant cyclone qui serait à la Réunion...

 

Pffff.....

 

Mais bon,

chez Pierre-et-Vacances,

on s'y sent tellement bien

Qu'on veut que ça recommence !

 

 

Bises !

Repost 0
Published by Pierre et Didier - dans Les envahisseurs
commenter cet article
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 04:48

            On les a remis dans l'avion il y a à peine une semaine !

Ils ont retrouvé le froid, la pluie, la neige, la grisaille, ...

et nous, on a retrouvé notre lit ! 

 

Retour sur 15 jours bien sympathiques !

 

 

 

 

DSCN1814 DSCN2024

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P'tit déj en compagnie d'un gecko (apprivoisé par ma mère et ayant pris l'habitude d'être nourri de confitures et de nectar de fruits...)

 

Et repas du soir, durant lequel nos invités nous racontaient leur périple de la journée. Et nous conseillaient tel ou tel coin de Mayotte bien sympa. Et nous suggéraient d'essayer ce p'tit resto agréable et mignon comme tout, que ni Pierre ni moi ne connaissions. Et revenaient en ayant fait la connaissance de plein de personnes leur ayant indiqué des bons coins sur l'île.

 

Mmmouais...

 

Chez Pierre et Vacances, on n'aime pas trop les invités qui prennent trop d'aisance....

Et préférons les garder sous notre dépendance... (pour leur sécurité)(et notre fierté)

 

 DSCN1830

      Ah ! Voilà Chadia !

Notre super femme de ménage !

C'est grâce à elle que Pierre et moi on ne se dispute plus (parce que quand même, avant, c'était moi qui faisais tout le ménage à la maison pendant que lui ne faisait rien  pas grand-chose ..) Mais ces petites engueulades chicaneries qui rythmaient notre vie de couple n'ont plus lieu d'être puisqu'ici, c'est elle qui fait tout et moi maintenant je ne fais rien plus grand-chose  !

 

(elle n'est pas encore au courant mais s'il y a une chose que je ramène en métropole, c'est elle !) (sans déc, elle bosse vite, bien et pense même à nettoyer des endroits dont je ne soupçonnais même pas l'existence...)

 

DSCN1846 DSCN1870

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Viviane, qui n'a peur de rien, a voulu tenter le masque de beauté traditionnel !

Les hommes mahorais ont apprécié ! (leurs femmes, beaucoup moins évidemment...!)

 

 

DSCN1790   Certains prennent la barge pour aller travailler. Nos invités, eux, ont fait des tours de barge pour le plaisir !

 

DSCN1788 DSCN1789

 

DSCN1777bis

 

Petite escapade au marché.

 

DSCN1873

 

 

DSCN2075

 

 Et pas besoin de mettre la tête dans l'eau pour voir les poissons !

 

DSCN1962

 

Journée découverte dans une ferme qui distille l'ylang-ylang.

Bon d'accord, on a failli perdre à nouveau Viviane (ah oui... en l'espace de trois jours, Viviane a manqué passer sous un bateau, s'est presque noyée avec son tuba (il faut garder le tuba hors de l'eau...très important...), est tombée du bateau et pour finir est partie à la renverse en glissant sur des palettes de bois !  Après concertation, Pierre et moi avons décidé que ce ne serait pas raisonnable de tenter l'ascension du Choungui....)

 

Je disais donc, malgré la chute de Viviane et les trombes d'eau qui se sont abattues sur nos têtes de touristes, c'était la découverte agréable d'un mahorais passionné par son métier.

 

 DSCN1981   DSCN1992

 

 

DSCN1752

 

Ils ont beaucoup roulé et se sont parfois retrouvés dans des endroits improbables...

 

Ils ont découvert Mayotte dans sa réalité

DSCN1745

 

et dans sa beauté.

39mayotte-septembre-octobre-novembre-2012 0765

Bises !

 

Repost 0
Published by Pierre et Didier - dans Les envahisseurs
commenter cet article
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 19:05

      Trois semaines avec ma mère... Trois semaines !!!! 

 

Et ben finalement, c'était cool !

 

Car :

 

- elle t'apporte du bon jambon et du bon saucisson bien de chez nous (ras-le bol du mérou, des papayes, du manioc et toutes ces choses étranges dont l'absence nous fera tant pleurer dans ...bientôt...)

 

- elle lance des machines, elle les étend, elle rentre le linge quand il pleut, elle le ressort quand il y a du soleil puis elle le rerentre quand il pleut puis elle le ressort quand il fait soleil puis...bref, elle s'ennuie pas !

 

- elle prépare à manger et quand je rentre je n'ai plus que les pieds à me mettre sous la table ! (bon, quand on n'est que tous les deux, force m'est de reconnaître que quand je rentre du boulot, Pierre a tout préparé et je n'ai plus qu'à me mettre les pieds sous la table..)

 

- au moment de la vaisselle, elle te dit : "laisse, je vais la faire." Et toi, en bon fils obéissant, tu obtempères !

(elle dit la même chose quand c'est au tour de Pierre de faire la vaisselle et lui, en grosse faignasse fidèle à lui-même, il se le fait pas dire deux fois...)

 

- ELLE FAIT DES CREPES POUR LE PETIT-DEJEUNER !!! (énorme...) (nous aussi du coup...)

 

- Chaque jour, elle parle longuement et régulièrement aux chiens. Qui sont ravis car il y a, enfin, quelqu'un dans cette maison qui s'intéresse à eux...  Elle explique à Zoreille que ce n'est pas bien de chasser les makis, à Thalès que ce n'est pas bien de chercher à faire des trous dans le grillage et de pisser sur les tomates-cerises... Elle tente de leur faire comprendre qu'elle n'a pas l'autorisation de leur donner les bouts de gras qui traînent dans le frigo (Pierre a dit non). Et pourtant elle trouve que ce ne serait pas si grave de leur donner un petit quelque chose à ces deux pôv bêtes qui meurent de faim. Mais bon....Pierre a dit non...

Alors comment ca se fait que les peaux de saucisson ont disparu un après-midi ? Maman jure qu'elle n'y est pour rien... Les chiens ont peut-être appris à ouvrir le frigo...

 

P1040112

 

- même en plein coeur des paysages splendides de la Réunion, c'est son fils qu'elle prend en photo

 

P1040118 P1040135

 

photo de gauche  

- Même quand on galère pour trouver le volcan à la Réunion (ben oui...sacré challenge mais on a réussi à louper la route qui mène au volcan), elle s'énerve pas, elle reste calme et profite du fait qu'on repasse pour la 3ème fois sur la même route pour re-regarder les magnifiques arômes qui fleurissent dans les champs) (alors que moi j'en veux silencieusement à Pierre qui me fait la gueule car il sait lire mes silences alors que c'est quand même de sa faute car s'il m'avait écouté on l'aurait pas loupée cette putain de route !)

 

Photo de droite

- en bonne touriste, elle pose des questions à Pierre sur les arbres, la flore, etc... et Pierre, ravi qu'il y ait enfin quelqu'un qui l'écoute attentivement sans foutre le bordel (ça c'est pour ses élèves) et sans remettre en question tout ce qu'il raconte par principe (ça c'est pour moi), se fait un plaisir de la renseigner !

 

 

P1040142

 

- Une simple jolie fleur quelconque suffit à la rendre toute contente !

 

 

Mais parfois c'était pas cool....

P1040156 

- Notamment quand elle nous a obligés à choisir l'assiette de crudités lors de notre 24ème resto à la Réunion sous prétexte que quand même, faut manger un peu de verdures parce que c'est plein de vitamines et puis ça va vous faire du bien. 

"Mais maman! on est à La Réunion !!! A la Réunion, on mange des carry, des rougails, on boit du rhum, on ...

-Tais-toi ! Bois ta tisane et mange tes carottes rapées !

- Oui maman..."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1040174 

 

 

P1040159 - Ça non plus c'était pas cool... Mais rien à voir avec ma mère... Ceux qui connaissent les goûts de Pierre en matière de meubles et qui savent qu'il possède ce genre de choses (que les termites retrouvent ses meubles stockés chez mes profs de danse et les bouffent !)(les meubles, pas mes profs...) seront ravis de savoir qu'il existe les mêmes dans le parc des Mascarins de la La Réunion... Et que Pierre en a versé une larme d'émotion en les découvrant pendant que je vomissais sur un massif de fleurs...(au cas où vous n'auriez pas compris, je n'aime pas ses meubles et suis prêt à payer cher pour qu'ils disparaissent...)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais bon, c'était bien quand même car :

 

- elle n'a pas voulu refaire le Choungui car elle l'a déjà gravi une fois et franchement, quel intérêt y a-t-il à recommencer . La vue a changé ? Non ? Alors on reste tranquille à la maison. Et nous ça nous a bien arrangé car on était un peu crevés (comme d'habitude)

 

- Elle a pu voir des tortues bien comme il faut derrière une vitre à La Réunion et du coup, je n'ai pas stressé en l'accompagnant sur les plages de Mayotte. C'est vrai, imaginez qu'elle désire voir les tortues de N'gouja et que d'un coup elle se rue dans l'eau pour partir en crowl les observer...! En oubliant qu'elle ne sait pas nager.... Elle m'a demandé si les tortues de N'gouja c'étaient bien les mêmes que celles vues dans le parc de La Réunion. J'ai dit oui. Elle a semblé satisfaite et tout le monde a été content !

 

P1040180 - Elle a donc parcouru les plages de long en large pour faire un peu de sport car sinon Isabelle ne sera pas contente. En se faisant des frayeurs toute seule quand une vagounette un peu plus forte que les autres, manquait la renverser.

(-Mais maman ! T'as de l'eau jusqu'aux cuisses ! Qu'est-ce que tu veux qui t'arrive ???

-Oui mais quand même, cette vague-là, elle était un peu forte et j'ai failli tomber, tu te rends pas compte !

-Mais maman, voyons faut pas exagérer...

-J'exagère pas. Bon, on va rentrer car tu dois avoir des cahiers à corriger...

-Rhôôô....ça c'est pas gentil !)

 

 

 

 

 

 

 

P1040211 - Et puis ce qui est bien quand même avec ma mère, c'est qu'il suffit de la mettre sur une plage, de lui coller un bout de saucisson et un morceau de pain dans les mains (et de lui faire boire un peu de rhum) et elle est toute heureuse !  

 

 

 

Bisous !

Un fils à Mayotte

Repost 0
Published by Pierre et Didier - dans Les envahisseurs
commenter cet article
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 16:48

Bonjour tout le monde !

Un petit article rapide pour donner des nouvelles de nous à vous. (vous pouvez aussi donner des nouvelles de vous à nous, il se peut que ça fasse plaisir à nous ! Mais ça dépend de vous...)

 

Tout à la joie de nos retrouvailles après mon absence dûe à la merveilleuse ascension du Kilimandjaro (vous en ai-je parlé ?  ), nous avons failli oublier l'arrivée de nos actuels envahisseurs !

 

Il nous fallut exactement 5 centièmes de secondes pour revêtir nos scaphandres de combat habits de Pierre-et-Vacances !

 

Surtout que là, il s'agit d'invités venant de la Sarthe... On est donc plus dans le domaine de l'humanitaire que du simple club de vacances...

 

Mais rien ne nous effraie et nous saurons réconcilier ces pauvres ... sarthons ? sartheux ? sarthagènes ? sarthois ?  sarthichauds ?  avec la beauté du monde qui nous entoure ! (bon...on va pas aller trop loin non plus question "monde-qui-nous-entoure" car on a récupéré une télé pour les vacances (un grand merci à mon collègue Jean-Pierre qui nous a prêté presque spontanément son décodeur après que j'ai insisté lourdement...!) et du coup, on regarde le journal certains soirs et ... c'est effrayant.... Finalement, on est bien sans télé !)

 

Alors nos deux gars sont arrivés il y a maintenant 1 semaine. La tête dans le cul et l'haleine pâteuse à la sortie de l'avion comme tous nos invités (d'où le collier de fleurs pour masquer les odeurs et éviter qu'on ne vomisse dans la voiture) (sauf Fred et patricia qui ont débarqué frais et scintillants sentant bon le jasmin et galopant dans le vent) (oui je suis toujours dans ma séance de rattrapage de leur article!)

 

Et bien c'est pas pour nous vanter (mais ça ne m'aurait pas dérangé), mais pour l'instant on leur a proposé un programme extraordinaire adapté à leurs envies, à leurs besoins, à leurs possibilités... Et dieu sait qu'elles sont énormes, exagérés et réduites...

 

Y'a plus de saison à Mayotte ! Que voulez-vous ma pôv dame, tout fout le camp !

On est en août, il devrait y avoir du vent, il devrait faire frais, la mer devrait être agitée, mon bureau devrait être rangé...

 

Que nenni ! Du vent il ne nous parvient qu'une douce brise qui nous rafraîchit sans nous décoiffer.

Les températures ont su ne pas dégringoler tels les vingt fruits de la passion que les makis nous font tomber chaque jour dans le jardin.

La mer ressemble à un miroir dans lequel il fait bon se regarder afin de vérifier que la douce brise sus-nommée ne nous a effectivement point décoiffés.

Les vagues ont disparu tel le fromage que nos invités nous ont ramené (heureusement que j'en ai congelé la moitié car je n'avais pas compris le concept : "les invités te bouffent le cadeau qu'ils t'amènent......enfoirés......).

Quant à mon bureau, il n'est effectivement pas rangé mais je ne vais pas en parler car sinon je vais me mettre à stresser car il ne nous reste plus que trois semaines de vacances et ....c'est tellement horrible que je risque de me mettre à pleurer...

 

Tenez ! Aujourd'hui par exemple. Sortie sur l'îlot Bambo dans le sud.

Les pêcheurs censés nous transporter n'avaient qu'une heure de retard. Nous étions les seuls !!! (bénis soient tous les wasungus qui sont rentrés en métropole!). La mer était claire, lisse et limpide. On n'osait s'y plonger de peur de la troubler. L'eau n'était pas si froide et Pierre et moi avons daigné l'honorer de notre discrète présence. Les poissons tourbillonnaient autour de nos invités qui, émus et la larme à l'oeil, nous juraient qu'ils passaient là les meilleures vacances de leur existence (ce qui pour Pierre et Vacance est une évidence). Les mabawas étaient grillés à point et la sauce au poivre accompagnait à ravir les fruits à pain et bananes qui ont dû frétiller de plaisir dans leur huile à l'idée d'être mangés.

Bref....c'était trop bien !

 

P1040016

 

(cher ami Ronan, je suis sûr que ton oeil de lynx aura repéré TA planche appuyée contre le baobab... Nous nous sommes permis de la prêter à notre invité puisque nous avions honteusement oublié de te la rendre... Nous espérons que tu ne nous en voudras pas et, évidemment, nous te serons redevables.........)

 

Bon...je sais bien que ce genre d'article à la senteur "Bisounours dans un monde parfait" peut agacer....

Mais rassurez-vous, parfois on ne va pas bien ! Sauf que quand on ne va pas bien on n'écrit pas d'articles car le coeur n'y est pas.

Mais là, on va bien !

 

Voilà, voilà, rien d'autres à dire.

Ah si ! Un des deux invités voit le monde à travers son appareil photo. Et nous fait redécouvrir les paysages et notre jardin.

Et c'est beau !

 

Quant à l'autre c'est un breton d'origine donc il suffit de le plonger régulièrement dans l'eau (et lui filer quelques crêpes) pour qu'il soit relativement facile à vivre !

 

Pour finir, deux photos prises par le tee-shirt Muppet Show !

Celle-ci lors d'une belle rando autour de la retenue colinaire de Combani.

38mayotte-juin-juillet-aout-2012 0839

 

Et celle-là, dans une des merveilleuses fleurs de notre merveilleux jardin !

38mayotte-juin-juillet-aout-2012 0619

 

Bises !

Just Done It

Repost 0
Published by Pierre et Didier - dans Les envahisseurs
commenter cet article
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 09:44

Vous savez, chez Pierre et Vacances, on a un vrai souci d'exigence

mais également de transparence...

 

Et quand on reçoit des envahisseurs boulets ploucs amis un peu ... spéciaux

on se doit de vous en faire part 

 

Pour que vous compreniez bien que notre seul souci quand on vous accueille c'est

 

votre bonheur

(et que vous repartiez vite)

 

 

Déjà, quand un des deux specimen te dit :" Bonjour Vacances !" en arrivant sous prétexte que l'autre s'appelle Pierre et que donc forcément le deuxième s'appelle Vacances... tu sais que le séjour va être long....

 

Alors les voilà, nos derniers envahisseurs ! (ça remonte quand même à ... pas mal de semaines!)

 

Vous noterez le sourire béat, les lunettes de pétasse star et le verre de bière dans la main (alors qu'il venait tout juste d'arriver!!!)

 

P1020955

      Juste pour vous aider à situer les personnages, j'ai travaillé un certains temps avec elle (elle était sous mes ordres) (Mon dieu que ça fait du bien d'écrire ça!!!!). Quand au grand blond, j'ai dû le cotoyer (contraint et forcé) à de trop nombreuses rares occasions...

 

  Alors ! Ami(e)s lectrices et lecteurs, vous vous interrogez certainement...

Quel magnifique programme Pierre et Vacances leur ont-ils concocté ???

 

Et bien comment dire... On a voulu commencer par du traditionnel : rencontre avec nos amis les makis.

 

Ils ont bien aimé.

Les envahisseurs.

Pas les makis.

 

Lorsqu'ils ont réalisé que le grand blond avait toujours rêvé d'être dresseur de makis et qu'il était hors de question qu'il leur fourgue des bananes comme ça sans un minimum d'efforts de la part de ces pôv p'tites bêtes...ils ont été...contrariés...

(moi je leur épluche systématiquement les bananes, leur donne délicatement dans leurs petites mimines et surveille qu'ils mâchent bien sans s'étouffer)

Depuis leur départ, on a été obligé de renégocier un contrat avec les lémuriens qui ont exigé un supplément de bananes vu l'évolution du comportement de nos invités...

P1020973 38mayotte-juin-juillet-aout-2012 0406

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite, chez Pierre et Vacances, on aime bien observer un peu le comportement de nos hôtes afin d'ajuster le séjour à ce qui les caractérise le plus...

 

Résultat : on a dû revoir en catastrophe notre programmation...

      P1030045

 

 

38mayotte-juin-juillet-aout-2012 0357 

 

En effet, nos invités avaient un profil que l'on n'avait encore jamais rencontré.

 

On avait déjà testé le séjour sportif, le séjour culturel, le séjour "à la rencontre des habitants".

 

On a dû créer spécialement pour eux le séjour "alcool et glandouille"...

 

 

Chez Pierre et vacances, on sait s'adapter dans toutes les circonstances...

(même les plus navrantes)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon...à leur décharge, je dois dire qu'ils avaient grand besoin :

 

- de soleil (venant de métrople)

- de repos (étant jeunes parents de deux adorables bambins qui j'espère ne tomberont jamais sur les photos de leurs parents publiées dans cet article)

- d'alcool (mais là ils n'ont pas fourni de raison spéciale...)

 

Et je dois également préciser que :

 

- le grand blond est tombé malade à son arrivée et a loupé la sensationnelle sortie en mer avec le coup de la nage avec les raies mantas (pas de chance...)

- dans sa grande générosité il a partagé son virus avec Pierre qui a été malade pendant tout le séjour (je suis encore perplexe sur la façon dont le virus s'est transmis de l'un à l'autre....je continue d'enquêter...)

- ils n'ont pas eu un temps super car "y'a plus de saison ma pôv dame, même à Mayotte, vous vous rendez compte!"

 

 

Du coup, Pierre étant hors jeu, Vacances a assuré comme un dieu !

 

 

Direction le lagon avec dans l'ordre :

- le classique îlot blanc avec des oiseaux (dressés) dessus prêts à s'envoler sur commande

      P1020989

 

 

P1020981

 

 

 

 

 - une séquence émotion (pour nous) quand notre invitée s'est retrouvée aux commandes du bateau sur lequel nous étions (activité non prévue car quand on connaît le personnage on sait qu'il ne faut pas lui confier d'appareils comportant plus d'un bouton (et encore))

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- une séquence "prends du bleu plein tes yeux" !

38mayotte-juin-juillet-aout-2012 0387

 

- une séquence pique-nique sur une plage déserte (où, le punch distillant ses effets et le ventre plein, assis face à la mer, tu comprends pourquoi tu es ici et tu te dis que quand même, c'est cool...) (ton invitée était certainement d'accord avec toi mais sous les effets du punch, du soleil et de la fatigue dûe à la nage avec les raies mantas, elle a préféré méditer profondément, allongée sur sa serviette)

 

38mayotte-juin-juillet-aout-2012 0388

 

 

Bon, comme le grand blond s'était à peu près rétabli, j'm'étais dit que ça pourrait être cool de les faire marcher un peu.

Au début ils étaient plutôt contents.

      P1020980

 

      P1030009 

 

 

 

 

 

 

 

Voire faussement enthousiastes.

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis très vite, un léger mécontentement à commencer à poindre lorsqu'ils ont compris que la randonnée "Lapinou" ne correspondait pas vraiment à ce qu'ils s'étaient imaginé...

 

 P1030010   P1030012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourtant le Choungui c'est pas si difficile que ça ... Même ma mère y est arrivée (c'est ce que je dis aux gens pour les motiver car du coup ils n'osent pas s'arrêter et faire demi-tour, poussés par leur orgueuil !)

 

 

C'est marrant comme au cours de la montée, les sourires crispés ont fait place à des regards remplis de "ah-ça-mon-coco-tu-vas-nous-le payer-putain-c'est-dur-si-j'avais-su-j'aurais-pas-pris-une-troisième-bière-au-p'tit-déj"

(oui, j'arrive très bien à décoder les regards !)

      P1030013

 

      Quant au grand blond, on ne l'entendait plus vraiment. Ce qui était à la fois un soulagement et une source d'inquiétude... C'est à peu près à ce moment-là qu'elle m'a expliqué que c'était pas forcément un fan de la rando et que quand il avait cette expression-là sur le visage, il valait mieux pas insister...

 

J'ai alors été partagé entre le plaisir d'insister et une prudence bien compréhensive car il est tout de même légérement plus grand que moi (mais je cours très vite alors la tentation a été forte...) (mais j'ai résisté étant plus trouillard que chieur!)

 

 P1030014 P1030015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arrivés au sommet.... euh...comment dire..... euh....bon....ben voilà c'est joli on redescend maintenant!

 

 

Et alors la miss s'est mise à galoper toute contente dans la descente (le terme "galoper" est peut-être un peu excessif....). Disons qu'elle s'éclatait bien car elle adôôôre les descentes et qu'elle nous l'a bien répété ce qui a eu le don de contrarier quelque peu son compagnon (qui lui n'aime pas les descentes) qui a conclu son babillage par un tendre mais vigoureux "bon, tu la fermes maintenant ? On a compris là ! c'est bon!"

 

 

Devant son caractère bien frappé, j'ai alors eu une révélation ... Je me suis vu.... Moi ! (avec quelques centimètres en moins et en un peu plus brun (qui a rajouté "et en plus dégarni" ????).

Donc moi, Didier alias Vacances, je présente (à retardement) toutes mes excuses à des copains parisiens qui, lors d'un séjour à la Réunion, m'ont fait passer la PIRE journée de ma vie en me faisant descendre le Maïdo à VTT...

Pour ceux qui ne connaissent pas : il s'agit de descendre une montagne très très haute sur des VTT très très pourris accompagnés par des gens très très fous sur des chemins très très dérapants... (on peut très très mourir lors de ce genre d'activités, si si !)

Tout ça m'a fait très très peur et je leur ai très très fait la gueule pendant toute la descente (voire même un peu après pour qu'ils comprennent bien!)

 

 

Enfin bon, revenons à Mayotte et à nos invités !

 

Pour me rattraper de cette journée, sportive mais éprouvante, je les ai remis dans leur élément naturel (un bar avec des coussins et une belle vue sur l'océan) et j'ai tout de suite senti que j'étais pardonné (par la fille en tous cas!...Le mec m'en a tenu rigueur pendant encore un certain temps, voire même encore actuellement pendant qu'il est en train de lire cet article et qu'il peste parce que je déforme tout et que j'exagère et qu'il va me pirater mon blog car il a sous-entendu que c'est ce qu'il ferait mais je m'en fous j'ai même pas peur allez viens si tu l'oses!)  

P1020999

 

      Mais si vous pensez que nos invités n'ont fait que boire, vous n'êtes pas loin de la vérité vous trompez !

Ils ont découvert les brochettis (qui maintenant sont devenus des poulettis)

 

 P1030047

 

P1030048

 

 Vous noterez au passage le regard admiratif de Pat qui écoute amoureusement les conneries propos de son cher et tendre, accrochée à son oasis (qui d'ailleurs est une bière mais elle m'a demandé de la retoucher parce que quand même qu'est-ce que les gens vont croire !)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Et les journée passèrent.

 

Remplies de matinées sportives et exaltantes comme le montre la photo ci-dessous. 

(oui, vous avez bien vu, il y a des confitures sur la table, c'est le matin, elle vient juste de se réveiller... Apparemment il est possible de faire ce qu'on appelle une "sieste-du-matin". Je ne connaissais pas mais Pierre a immédiatement été emballé par le concept... )

P1030052 

 

38mayotte-juin-juillet-aout-2012 0445 

 

 

Tiens, quand on parle du loup, regardez comme il a pas l'air très frais ! Euh...je parle de Pierre, hein ! Pas du poisson (qui d'ailleurs n'est pas un loup mais un ....euh....comment il s'appelle celui-là déjà?..bon on s'en fout! ...en tous cas il est très très bon)(le poisson...mais Pierre est bon aussi...bon, euh...j'm'embrouille, là..)

Bref, l'était encore bien malade le gars.

 

 

 

Il a passé plus de temps dans son lit qu'avec nos invités et même, même parfois (j'en frémis encore) il n'a pas eu le courage de jouer à Warcraft !!!!!!!!!!!!!! (c'est ce qui a inquiété le plus le médecin...)

 

 

 

 

 

 

 

 

38mayotte-juin-juillet-aout-2012 0450  38mayotte-juin-juillet-aout-2012 0452

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais bon, il était quand même présent pour aider à la préparation du poisson pour le barbecue.

Ainsi que Fred qu'on devine au fond mais il est tellement grand qu'il dépasse de la photo. 

Ainsi que moi mais c'est normal car j'ai tout fait pendant ce séjour (comme un dieu..) (quoi? je l'ai déjà dit ?)

Ainsi que .... ah non ! c'est tout ! On a d'un commun accord demandé à patricia de ne pas nous aider. (regardez sa tête et vous comprendrez aisément pourquoi...)

 

 

Et les journées passèrent...

Entre pluies et soleil

Entre jus de fruit frais et cocktails un peu alcoolisés

Entre baignades, poissons et "plus de rando sinon on te fait une tête au carrée"

Entre happy hour à la beach party et joyeux anniversaire au grand blond !

Entre un regard qui interroge

 

 38mayotte-juin-juillet-aout-2012 0473

 

                                  et un tourbillon de couleurs dans une rue qu'on croirait du tiers-monde

   38mayotte-juin-juillet-aout-2012 0474

 

 

Entre les coups de fil à leurs petits lâchement abandonnés à Maminou en métropole

mais présents à chaque instant dans leurs pensées

 

P1030007 

 

 

 

Et puis enfin, on les a remis dans l'avion.

 

 

Et c'est là que j'ai compris que même Dieu a ses faiblesses !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci pour votre présence ici (Pierre veut bien recommencer mais sans les virus cette fois !)

A bientôt en Touraine, chez Fred et vacances !

Bises,

Vacances

 

38mayotte-juin-juillet-aout-2012 0394

Repost 0
Published by Pierre et Didier - dans Les envahisseurs
commenter cet article
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 11:12

Il était une fois une fille...euh..pardon, une femme !

Qui avait grand besoin de se reposer après deux années assez mouvementées.

Alors nous on lui a dit qu'est-ce qu'on pourrait faire pour toi ?

Elle nous a répondu :

 

ben je sais pas trop les gars,

tout ce que je peux vous dire c'est que j'ai le mal de mer,

j'ai peur de nager quand j'ai pas pied et j'aime pas trop la nourriture épicée.

 

Alors nous on lui a répondu :

 

cool ! Viens nous voir à Mayotte !

C'est une île mais y a pas la mer autour,

partout où tu nages dans la mer invisible t'as pied

et les piments qu'ils utilisent pour cuisiner sont aussi doux que de l'eau sucrée.

 

Et comme elle est blonde elle nous a crus et elle est viendu !

 

Mais chez Pierre et vacances on a à coeur d'alléger les souffrances...

 

Alors, bien que très mignons et gentils et attentionnés dans la vie de tous les jours, on a décidé d'être encore plus gentils et attentionnés pour son séjour (plus mignons c'est pas possible...!)

 

On a commencé (classique) par une plage-coucher-de-soleil-avec-la-bière-et-les-noix-de-cajou. Un must de notre catalogue. Elle a adoré (normal) mais n'a pas pris de photos car la fille..euh...la femme..elle dit qu'elle préfère profiter de l'instant qu'elle vit plutôt que de s'emm... à tout prendre en photos et passer à côté de l'essentiel (???)

 

Aaahhhh....mais c'est que nous on comptait bien sur ses photos pour décorer l'article ! 

 

On lui a alors expliqué que chez Pierre et vacances, il faut savoir se plier à certaines exigences... Et qu'elle a intérêt à photographier toutes les jolies choses qu'on va lui montrer sinon...on lâchera notre chien dévoreur de touristes et elle n'aura plus qu'à trembler !!! Elle nous a regardés avec un grand sourire, a jeté un rapide coup d'oeil sur notre chien et résultat : c'est nous qui la plupart du temps avons pris des photos.... Pffff...les femmes....!

 

Mais...

Au cours de la visite d'une exploitation d'ylang-ylang, nous avons su lui montrer que c'était nous les chefs. Et qu'elle avait intérêt à filer droit !

IMGP2433 IMGP2435

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Non mais...

 

Alors sinon, pour bien lui changer les idées, on a épluché notre catalogue et on a décidé qu'on lui proposerait le séjour intitulé :

 

"A la rencontre des charmes de l'île et de ses habitants".

 

On était très content de notre choix.

Mais...c'est pas facile de gérer une femme... On n'avait pas prévu (et elle non plus!) qu'elle transformerait le thème de notre séjour en :

 

 "A la rencontre des charmants habitants de l'île" !

Enfin, surtout d'un des habitants ! 

 

On s'est donc aperçu avec stupeur que notre pêcheur de poissons ne pêchait pas que le poisson....!

(on espère secrètement que du coup il nous fera un p'tit rabais sur les prochaines livraisons!)

 

Du coup, notre invitée adorée s'est transformée en invitée furtive ! On a bien essayé de lui raconter le coup de Cendrillon avec l'histoire des douze coups de minuit et la pantoufle de vair. Ca l'a bien fait rigoler, elle nous a lancé un joli baiser, a balancé ses tongs sur nos escaliers et, dans les bras du chasseur de poissons, elle a sauté !

 

Rhôôô.... Pierre et vacances, même sans le savoir, créateur de romance...

 

Heureusement, une femme reste une femme et grâce à notre magnifique salle de bain (possédant l'eau chaude) et nos délicieuses petites salades agrémentées de graines de lin, de curcuma et de gingembre du jardin, nous avons réussi à parfois la récupérer ! (par contre, on y est allé mollo sur le gingembre...)

 

IMGP2605 

 

 

Afin qu'elle nous plaigne et se rende compte de nos dures conditions d'existence sur cette île sauvage, nous l'avons placée dans des environnements rudes et hostiles.

 

Elle a bien supporté...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'étape suivante consistait à la confronter aux redoutables bêtes sanguinaires qui rôdent dans notre jardin.

 

P1010859 P1010878

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle a beaucoup aimé ...

 

Alors on est passé à encore plus effroyable, une bête terrifiante :

 

IMGP2447

 

Elle a adoré...

 

 

Et puis finalement on a arrêté de vouloir l'impressionner et sous l'ombre des bambous, Pierre et elle ont eu une belle discussion sur les choses de la vie (Pierre a appris pleins de choses)

 IMGP2568

 

 

Et pour bien lui montrer qu'on ne lui en veut pas de nous avoir (lâchement) abandonnés, on a bu la coco de l'amitié !

IMGP2471 IMGP2477

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMGP2418 Un jour, alors que nous revenions de Mamoudzou, notre tendre invitée s'aperçoit que je me mets à trembler et à transpirer à grosses gouttes dans la voiture. Attentionnée elle me demande ce qui me met dans cet état. Je lui réponds que c'est rien, on est juste en train de passer dans le village où je travaille et forcément, ça me met dans un état second ! (je veux pas y aller-je suis en vacances-je veux pas y aller-je suis en vacances-je veux pas y aller-je suis en vacances-je veux pas y aller même quand je suis pas en vacances).

 

Oooohhh ! J'aimerais vraiment voir l'endroit où tu travailles ! me dit-elle...

 

Alors moi j'ai dit : (cocher la bonne réponse)

r Hors de question ! Je ne veux pas y retourner avant le 23 août ! Je veux plus mettre un pied dans ma classe car JE SUIS EN VACANCES !!!!!!!!

r Bon d'accord, si tu veux (et arrête de me faire ces petits yeux mignons qui font que t'obtiens toujours ce que tu veux...) (c'est redoutable une femme...Pierre et moi on a bien eu raison de les bannir de notre vie, on aurait passé  notre temps à leur obéir....) ( alors que dans notre vie actuelle c'est Pierre qui passe son temps à m'obéir, hé, hé, hé !)

 

Et du coup, j'ai pu fièrement lui montrer l'endroit dans lequel je dispense chaque jour un savoir merveilleux à des élèves avides et curieux tente de rester en vie.

Et là où je suis trop trop fier, c'est que cette année je ne me suis même pas fait piquer ma poubelle, ma brosse et ma boîte de craies !!! Yes ! (il en faut peu pour rendre un instit heureux...)

 

IMGP2400

 

 

 Bon, le séjour de notre invitée se déroulait plutôt bien. Elle vivait d'amour, d'eau fraîche et de petites salades.

 

Il était temps de la confronter à l'épreuve redoutable du mont Choungui.

 

 

Vous pouvez voir à son expression extasiée que l'ascension s'est faite de façon légère et dynamique, telle une femelle chamois poursuivie par une horde de marmottes affamées...

(d'un autre côté, ma cocotte, si t'avais un peu plus dormi les nuits précédentes, t'aurais moins galéré... Enfin, moi j'dis ça....)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais bon, encouragée et motivée (surtout que le pêcheur charmant était de la partie et que lui il monte pieds nus et en galopant même s'il n'a pas beaucoup dormi!), notre miss a finalement réussi à vaincre le Choungui !

 

IMGP2393

 

Une fois là-haut, je lui ai redemandé de me dire si vraiment elle trouvait que j'avais un peu vieilli... Mais comme elle m'a joliment menti et que le pêcheur charmant m'a bien fait comprendre que j'y passerais aussi, j'ai décidé noblement de ne pas la pousser du haut du Choungui...

 

Bon ben voilà. Le séjour s'est poursuivi tranquillement. Finalement c'était pas plus mal que notre pêcheur nous l'enlève de temps en temps, ça nous a permis de préparer sereinement nos valises pour la métropole. (chaussettes en laine, bonnets, pull, écharpe, tricots, cagoules, anoraks et flacons de rhum...)

Notre Belle au bois dormant (enfin...pas tant que ça!) n'a pas eu la chance de faire un tour sur les îlots du sud car la mer remuait quand même beaucoup et nous n'avons pas voulu prendre le risque d'aller faire un tour en barque. Mais comme elle a le mal de mer rien qu'en regardant Nemo, ça ne l'a pas dérangée ! Elle a cependant pu nager avec les grosses tortues et ça lui a beaucoup plu. Avec l'aide de Pierre, elle a pu aller découvrir les poissons et les coraux du côté de Mbouini et, bien qu'un peu effrayée parce que "quand même y a beaucoup de poissons et beaucoup de coraux et on peut même pas poser les pieds et ouh-là-là ça fait beaucoup d'émotions d'un coup", elle a été très fière d'y arriver et contente d'avoir pu observer tous ces trésors cachés.

Et puis un jour, elle nous a dit comme ça l'air de rien que tiens, ça serait p'têtre cool qu'elle prolonge son séjour à Mayotte puisque c'est possible de changer son billet d'avion... Alors nous on lui a expliqué que ben non, elle pouvait pas puisqu'on partait le samedi et où est-ce qu'elle allait dormir et qui donc allait s'occuper d'elle ? Alors elle nous a malicieusement regardés, a doucement rigolé, elle nous a bombardés tous les deux de gros gros baisers, elle a repris ses tongs qui traînaient dans nos escaliers et avec ce gentil pêcheur aussi charmant que ses poissons sont bons, elle est restée !

 

Pierre et vacances, même sans eux, tu te sens encore en vacances !

 

IMGP2382  

Repost 0
Published by Pierre et Didier - dans Les envahisseurs
commenter cet article
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 16:19

Salut amis de métropole et d'ailleurs !

Ca va ? Pas trop froid ? Mais non, je ne vous demande pas ça pour frimer car en fait ici, il pleut ... encore...et encore....et même quand tu crois qu'il ne pleut plus, il pleut encore...

Il pleut comme zébu qui pisse... (et il a une grosse envie le zébu!)

Alors du coup, on regarde la pluie tomber... et j'en profite pour faire des p'tits articles sur le blog ! (mais pas les deux en même temps sinon je ne vois plus ce que je tape)

Bon, ça va faire maintenant 5 jours qu'on s'est débarrassé a remis notre dernière envahisseuse dans l'avion. Et ben ça nous a fait tout drôle ! On s'y était attachée à celle-là ! (mais oui, on s'était attaché aussi aux autres, vous savez bien que chez Pierre et vacances, chaque être a son importance...)

Mais cette invitée-là avait un petit quelque-chose à part...Hummm certainement par exemple quand, au beau milieu d'une vaisselle, en regardant par les nakos (=fenêtres), elle s'exclamait : "Mais....y a quelque chose qui clignote dehors !! .... ..... Ah non ! c'est moi qui cligne des yeux !!!   ..."

Ou alors quand elle était partie fièrement nager jusqu'au tombant mais qu'elle était revenue tout de suite car y avait un gros poisson qui l'avait regardée méchamment !!!

Hé, hé, hé ! On ne s'est pas embêté durant ces 10 jours ! (Chez Pierre et vacances, ça balance !)

Allez, quelques photos, histoire de réchauffer votre quotidien et histoire de nous faire un joli blog souvenir qu'on regardera en pleurant quand on sera muté en région parisienne...

 

On commence avec un petit jeu : sur la photo ci-dessous, Pierre est-il à droite ou à gauche ? (ouch ! pas facile...)

Semaine 14 au 20 sept 09 008

Tout ceux qui ont mal répondu auront affaire à Pierre dès qu'il les reverra !

 

Un soir, on a initié notre invitée à la mystérieuse et complexe préparation d'un plat typiquement mahorais : le mataba. Des brèdes (feuilles) manioc pilées cuites dans du lait de coco avec des morceaux de poissons. Seulement voilà, chez nous il n'y a que moi qui ait le droit de ne rien faire et de juste mettre mes pieds sous la table ! Alors on a expliqué à notre invitée que ce serait trop facile d'ouvrir une boîte de lait de coco et bien plus fun de râper elle-même ses cocos, puis d'ajouter de l'eau et de presser pour en tirer le fameux lait de coco. Enthousiaste, la femme de la maison s'est retrouvée finalement à sa place !

Semaine 14 au 20 sept 09 049 Semaine 14 au 20 sept 09 053

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par contre je ne savais pas que malaxer du coco pouvait déclencher de tels fous rires... J'me demande s'ils ne l'ont pas sniffé le coco !

En tous cas le mataba fut une belle réussite ! (même si d'après ma collègue mahoraise, c'est un mataba de mzungu qu'ils ont fait ! Il fallait le laisser cuire 5h... et non pas 1h30 !) (notre invitée a d'ailleurs été un peu "bouleversée" au niveau du bide après avoir goûté ce délicieux mataba ! mais comme cela correspond au soir où je lui ai fait une démonstration de ma conduite sportive, impossible de savoir quelle est la cause de son état de santé !) (mais moi je pense que c'est le mataba...)

 

Histoire de lui montrer qu'on n'est pas des mauviettes, on l'a ensuite traînée dans notre cantine ! Vous avez ci-dessous le parfait exemple de l'homme chassant sa nourriture. Ne rigolez pas, ce n'est pas facile ! Il faut parvenir à trouver les morceaux de manioc planqués au milieu de bananes-pas-bonnes-et-sans-goût !

 

Semaine 14 au 20 sept 09 077 Semaine 14 au 20 sept 09 079

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis une photo souvenir de nous trois ! Hummm...vu la tête qu'elle fait, elle n'a pas encore goûté le poutou (=piment). Comme nous étions très joueurs ce jour-là, on lui avait dit que c'était de la sauce tomate... Je la revois encore trempouiller généreusement son bout de banane dans la "sauce tomate" ! Ceux qui sont venus ici et qui ont goûté au poutou comprendront à quel point parfois on n'est pas gentil ! (mais bon, elle nous avait dit qu'elle avait l'habitude de manger pimenté, alors..!)

 

Semaine 14 au 20 sept 09 092

      Un petit point de vue d'un joli chemin qui passe en haut de chez nous. Pas grand chose à dire sur cette balade...sauf que notre invitée et Pierre se sont découvert une passion commune pour les crottes de zébus et de makis et en ont parlé pendant presque tout le trajet. Le chemin m'a paru long... 

 

Semaine 14 au 20 sept 09 117

L'îlot de sable blanc. En fin de journée. Plus très blanc d'ailleurs. Mais avec des jolies couleurs. A partir de maintenant on l'appellera "l'îlot de sable blanc qui a des jolies couleurs le soir" !

 

 

Semaine 14 au 20 sept 09 122 

Petite scène volée le jour où on est allé faire l'ascension du Choungui.

 

Le Choungui..... Une ancienne voisine nous avait bien dit avant de quitter l'île (telle l'ultime recommandation à transmettre à notre tour aux suivants) : "Ne JAMAIS, jamais entreprendre l'ascension du Choungui en saison des pluies. Surtout s'il a plu les jours d'avant."

 

On est en saison des pluies et il a plu les jours d'avant. Donc avec Pierre et notre envahisseuse, on s'est dit qu'on pouvait faire l'ascension du Choungui ! Ne cherchez pas à comprendre...

 

Histoire de se préserver de la terrible malédiction lancée par notre ex-voisine, on a embarqué les deux gars du sud dans notre périple. En effet, l'un d'eux est son neveu et l'on pensait naïvement que cela nous protègerait...

 

En plein milieu de l'ascension, l'un d'entre nous s'exclame : Tiens ! on dirait des gouttes...Oh, ça va passer....

Swoufff !!! (ça c'est le bruit que ça fait d'un coup quand il pleut vraiment)

Ah bah non ! ça passe pas !!!

 

Le sentier est devenu un torrent. Le mignon petit ruisseau traversé à l'aller s'est transformé en rivière indomptable. Mon téléphone portable a dû apprendre à nager dans ma poche. Des branchies se sont formées à la base de mon cou. Le chien a failli être emporté par les flots. Notre invitée a manqué se retrouver les fesses dans la boue une vingtaine de fois. Pierre aussi. Les gars du sud aussi. Moi pas car je suis trop fort...

 

Bref, j'ai piteusement demandé pardon à Ronan d'avoir ignoré les sages conseils de sa tante et me suis promis dorénavant de toujours la consulter avant d'entreprendre quelque action que ce soit...

 

Retour à la voiture. C'est alors que notre gentille invitée, quasiment à poil dans la voiture ainsi que Pierre à cause des vêtements "plus que trempés" (moi j'avais conservé ma dignité...et mes vêtements trempés !) ..... , s'est écriée : quelle belle expérience ! Humph ! C'est une coriace celle-là ! 

 

Allez, deuxième petit jeu. La photo ci-dessous représente-t-elle notre jardin ou le parc botanique de Mayotte ?

Semaine 14 au 20 sept 09 130

Réponse : le parc botanique bien sûr ! Notre jardin est bien plus beau...

 

Pendant la visite, le guide nous a montré les graines qu'utilisent les femmes pour se maquiller. Et là, grossière erreur, il en passe à Pierre... No comment.... 

 

Semaine 14 au 20 sept 09 133  Semaine 14 au 20 sept 09 135

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On avait envie de se refaire un voulé (=barbecue sur la plage) avec des amis mahorais. On a proposé ça à notre joyeuse présence féminine qui, évidemment, était ravie ! (de toutes façons, elle n'avait pas trop le choix...Chez Pierre-et-vacances, tu suis, et en silence...)

 

Direction la plage de Bambo ouest. C'est marée basse. Très basse.

Semaine 14 au 20 sept 09 173

 

      Ci-dessous, en vert, c'est mon chef ! (vous avez vu, les ex-collègues, comme j'arrive bien maintenant à dire que j'ai un chef et que c'est plus moi le chef !!! mais je redeviendrai chef un jour et vous serez à nouveau obligés de m'obéir !!! Ah, ah, ah !!! ) (ouh là...ça va pas moi...)

Bon, en tous cas le chef, il nous a encore fait une magnifique démonstration de préparation de voulé ! Moi mon rôle a été de gratter l'allumette. Je m'y suis repris à 5 fois....

Semaine 14 au 20 sept 09 179 Semaine 14 au 20 sept 09 184

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pendant ce temps-là, notre blanche invitée se faisait faire un soin du visage typiquement mahorais.

Les femmes se font belles (essayent-elles de nous séduire ?) pendant que les hommes préparent à manger... Pfff....

 

      Au menu du voulé : bananes (en bas au centre), fruits à pain (au milieu à droite) , bière très légérement alcoolisée (dans ma main), mabawas (c'est les ailes de poulets marinées, photo suivante), brochettes de viande marinées (photo suivante)

Semaine 14 au 20 sept 09 187

 

Semaine 14 au 20 sept 09 196

 

 

Semaine 14 au 20 sept 09 192

Et pendant ce temps-là, notre blanche invitée, exhibait fièrement son joli visage "mahorisé".

 

 

Semaine 14 au 20 sept 09 197

 

Vers la fin du séjour : une petite sortie en mer. Souvent, les nuages se concentrent sur la terre. Un peu au large, on profite du soleil. Ci-dessous, un envol de sternes.

 

Semaine 14 au 20 sept 09 231

 

Et oui, la traditionnelle photo le cul les fesses dans l'eau chaude et cristalline. Avant d'aller boire un petit rhum-jus de fruit sur l'îlot blanc. Un petit regard et une petite pensée pour Pierre, resté seul et tranquille en solitaire à la maison ce jour-là. Car il n'y avait que 2 places disponibles sur le bateau. Et  c'est moi qui ai perdu gagné !

Semaine 14 au 20 sept 09 235 Semaine 14 au 20 sept 09 247

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Les vacances s'achèvent. De belles vacances. Merci de ta présence à nos côtés.

 

Lundi : la reprise.

Bon....où est-ce que j'ai balancé mon sac d'école il y a 15 jours ...? C'est quoi mon niveau de classe déjà ? Et d'abord, elle est où mon école ? Je bosse le matin ou l'après-midi ? Hummm rappelez-moi, c'est quoi un élève ?

Semaine 14 au 20 sept 09 202

 

Bises,

Didier

 

Repost 0
Published by Pierre et Didier - dans Les envahisseurs
commenter cet article
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 15:06

 

"Dis gentil organisateur de Pierre-et-Vacances, (Pierre-et-vacance et tu entres en transe...),

tu pourrais nous organiser une "jolie-ballade-pas-compliquée-mais-qui-permet-de-voir-de-somptueux-paysages-qui-dure-pas-trop-longtemps-mais-quand-même-suffisamment-pour-pouvoir-dire-qu'on-a-fait-du-sport-et-on-veut-voir-un-caméléon-sur-le-chemin" ???

 

Alors, vous, forcément, vous dites oui... Vous ne savez pas résister aux filles, ça vous perdra un jour.

 

Donc, vous réfléchissez intensément et, devant leur dynamisme et leur enthousiasme, vous décidez de les emmener sur le plus haut sommet de l'île, le Mont Benara (660,02 m car vous avez rajouté un petit caillou tout en haut la dernière fois que vous y êtes allé)

 

Vous expliquez que la rando est un peu longue, que ça va monter un peu, qu'il y aura un peu de soleil et que parfois, ce sera un peu raide. (Notez qu'on vous reprochera plus tard tous les "un peu" mentionnés dans la phrase précédente)

 

Devant vos explications, le groupe se scinde en deux. Les sportifs et les ... contemplatifs !

 

Arrive le jour J. Votre moitié de groupe a revêtu sa tenue de "Joyeuse Petite Randonneuse" et semble prête à vous suivre au bout du monde ! Le coeur léger, et l'âme sportive, vous partez ! 

 

Benara 0007

 

 Et vous vous arrêtez aussi sec.... L'une des deux joyeuses petites randonneuses a décidé de marcher avec son redoutable appareil photo et compte bienBenara 0009 (2) en rentabiliser le poids.

 

 

Benara 0012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est avec ravissement que vos deux touristes découvrent les merveilleux paysages...

Qu'il est impératif d'immortaliser par une photo évidemment.

 

Benara 0021

 

 

Et d'après leurs critères (bien féminins), le paysage change tous les 10 mètres ("mais non, regarde ! Tu vois bien que ce ne sont pas les mêmes couleurs là !!).

Au bout de la 34ème photo, vous commencez à vous demander si la rando prévue en 6 heures se finira le jour-même ou le lendemain ...

 

Benara 0048

 

 

Mais bon...tant bien que mal (et en forçant discrétement l'allure), vous réussissez à faire avancer votre troupeau groupe.  

Benara 0050

Tel un guide de haute montagne, vous n'oubliez pas de faire de fréquentes pauses.

Vos joyeuses petites randonneuses constatent alors que les moustiques (qui les suivaient depuis deux heures) n'attendaient que ce moment pour leur fondre dessus ! Et pendant que vous contemplez les merveilleux paysages (fort de votre expérience, vous vous étiez aspergé de produit anti-moustique dès le départ.), vos amies traquent ces saloperies de bestioles pourries et -où-est-ce-que-tu-as-mis-la-bombe-?-putain-y-en-a-trois-qui-me-tournent-autour !

 

 

Benara 0057   

 

 

Et vous repartez.

En continuant de jouer à la perfection votre rôle de guide.

Ci-contre un ficus étrangleur (la Nature peut être terrible...)

(en fait vous ne savez pas toujours ce que vous racontez. Vous vous contentez de répéter ce que d'autres personnes vous ont dit au cours de cette ballade. Mais comme ces personnes avaient l'air très sûr d'elles, vous décidez qu'elles savaient de quoi elles causaient et du coup, vous le transmettez à votre tour avec beaucoup d'aplomb. La base du métier d'enseignant, quoi ! Dire souvent n'importe quoi mais en étant très convaincant !)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 181

 

De temps à autre, vous n'hésitez pas à stoppez net votre meute groupe afin de leur faire partager vos connaissances en matière de faune et de flore. C'est dans ces moments-là que vous sentez bien que vous êtes une équipe et que vous regardez tous dans la même direction... 

 

Et vous repartez. En accélérant un peu le pas parce que bon quand même, y a un horaire à tenir !

Au bout d'un moment, vous vous apercevez avec surprise que la douce pente qui mène au sommet n'a plus la douceur de vos souvenirs. Vous pourriez même dire que ça grimpe.

 

Photo 392

 Vos fidèles boulets compagnes de marche vous le font également remarquer...

 

A travers quelques expressions spontanées telles que :

 

"Rhâââ ! On n'en peut plus !!!!!! Tu nous a menti !!!!!!!!! T'avais dit que ça montait un peu !!!!!!!!!! T'es qu'un menteur ! On va te couper les c......... !!!!!!!!"

 

...vous comprenez que les joyeuses randonneuses sont quelque peu essouflées. Et qu'il serait judicieux de maintenir l'avance que vous avez pris sur elle afin de ne pas les laisser s'approcher trop près de vous.

 

 

 

 

 

Benara 0119

 

 

Vous passerez sous silence le moment où cette charmante randonneuse située sur la photo a croisé une araignée (grosse araignée).

 

Il faut dire qu'elle avait pris la tête du groupe... (la randonneuse, pas l'araignée)

 

Vous l'avez littéralement vue bondir à un moment puis faire 3 sauts de cabris (où vous avez réellement cru (et elle aussi) qu'elle allait finir dans vos bras musclés !

Vous marchiez alors sur un petit sentier étroit et il y avait un petit vide de chaque côté... L'instant aurait pu être dramatique !

 

(par la suite, une fois la crise de fou rire passée, vous avez convenu tous les deux que jamais vous n'auriez cru qu'elle puisse bondir à cette hauteur et avec cette vigueur ! Elle était finalement assez impressionnée par son exploit !)

 

(Elle vous a cependant laissé reprendre la tête du groupe.)

 

 

 

 

 

 

Finalement, après bien des péripéties, vous parvenez au sommet !

Benara 0074   

Et là, quel beau sentiment de victoire !!! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oubliées les douleurs musculaires, les araignées et les envies d'émasculation du guide !

Benara 0081

 

Juste contempler le panorama.

 

Photo 405

 

 

Benara 0091 (2)

 

Avec, pour votre serviteur, encore une fois le doux sentiment du devoir accompli...

 

Mais ... il est temps de vous remettre en route car vos compagnons contemplatifs doivent sûrement être morts d'inquiétude à vous savoir seuls, si haut, lâchés en pleine brousse mahoraise...

 

Photo 194

Photo 425

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Euh... quand une blonde est inquiète elle dort et quand un demi-dieu est rongé par l'inquiétude il fait le ménage.

Ce qui vous fait dire que, dans la vie quotidienne, Delphine est souvent inquiète et Pierre relativement serein...

 

 

Benara 0108Mais, bon, après un point route rapide (où vous avez tenté d'expliquer à vos joyeuses randonneuses où était votre position sur la carte mais vous avez vite abandonné lorsqu'elles se sont mis à chercher le chemin tracé en rouge sous leurs pieds), vous avez gaillardement entamé la descente.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Benara 0116

 

Vous aimez beaucoup les descentes ! 

On pourrait même affirmer que vous adorez descendre à fond en surfant entre les branches et les cailloux.

 

Il se pourrait néanmoins que vous ayez un peu forcé le rythme... C'est du moins ce qu'ont tenté de vous faire comprendre par la suite vos joyeuses randonneuses essouflées lorsqu'elles vous ont rejoint tout en bas ...

 

 

 

 

 

 

Mais, à l'arrivée, quelle belle sensation dûe à l'effort physique accompli !

 

Cette randonnée fut un franc succès. C'est sûrement pourquoi vos charmantes randonneuses ont préféré en rester là et ne vous ont pas sollicité pour une autre escapade dans la brousse mahoraise. 

 

Photo 406

Repost 0
Published by Pierre et Didier - dans Les envahisseurs
commenter cet article
14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 14:00

-Dites les gars, c'est bien vous qui avez accueilli des Drôles de Dames cet été ?

-Euh...non, vous devez faire erreur...

-Mais si, vous savez, des femmes sympas, qui disent parfois des choses étranges, qui font des trucs incompréhensibles, qui se balancent des vannes à longueur de temps et qui gloussent régulièrement !

-Ah oui ! Les Poufs !

-Euh...oui, voilà c'est ça. Alors en fait j'ai comme projet d'écrire une thèse sur les poufs. Leurs habitudes de vie, leur comportement en société...Donc si vous pouviez me donner quelques renseignements...

-Avec plaisir (hé, hé !!!). C'est parti : Alors une pouf, ça ressemble à ça :

P1010008

Attention ! La deuxième personne, on la qualifiera plutôt de très-très jeune adulte. Il est encore trop tôt pour savoir si elle deviendra une vraie Pouf comme sa maman (à droite sur la photo).

 

Photo 013 Il faut savoir que la Pouf est heureuse même dans un taxi. Attention, la personne à droite se prépare à vivre durant 2 semaines avec des Poufs et par conséquent affiche un sourire poli mais moins éblouissant que les deux Poufs à gauche (qui elles sont vraiment très très heureuses et se préparent à passer les meilleures vacances de toute leur vie !)

 

Photo 050

La Pouf se dresse bien. Il est tout à fait possible de lui apprendre à préparer le petit déjeuner le matin. Il ne faut cependant pas hésiter à la réprimander vigoureusement s'il manque le sucre ou si l'eau de la bouilloire est trop chaude...

 

 

Personnages 0232  P1010050

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Pouf a une sainte horreur des choses sales.... Il est donc possible de lui confier quelques petits travaux ménagers. 

 

Personnages 0031 

 

Ah oui! La Pouf se nourrit de Nutella... Il est fortement déconseillé de tenter de prendre la biscotte de nutella une fois que la Pouf l'a en main. Non, vraiment, vaut mieux pas... 

 

 Personnages 0061

 Ne laissez pas vos traîner vos feutres. La Pouf ne sait pas s'en servir et ne comprend pas que le feutre s'utilise sur du papier et non pas sur la main...

 

 Photo 271 

 

Vous pouvez mettre une Pouf à l'eau. Elle ressortira toujours ravie en disant que c'est les plus belles vacances de sa vie et que c'est merveilleux et qu'est-ce que c'est beau et que vraiment elle est contente d'être là !

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 255

 

 

 

La Pouf mange en général par terre, allongée sur le sable. La Pouf aime que la couleur de sa serviette aille avec celle de ses yeux.

 

  

 

 

 

Photo 440

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ne pas hésiter à leur proposer quelques activités intellectuelles. Sur cette photo, nous avions demandé à la très-très jeune adulte le résultat de 2+3 .... Ca l'a longtemps occupée et du coup nous avons été tranquille.

 

 

 

 

 

Attention ! La Pouf ne comprend pas qu'il faut étaler la crème solaire... Photo 256 

 

 

 

 

Photo 052

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme nous l'avons vu quelques images plus haut, une Pouf, ça mange. Mais pas que du Nutella (quoique...). Par conséquent il vous faudra prévoir régulièrement de quoi nourrir votre groupe de Poufs.

 

 

 

Photo 451La Pouf a d'étranges habitudes vestimentaires... Le mieux est de ne pas la contrarier et de s'habiller comme elle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo 152 Et pour finir comme dernier conseil, je vous dirai de bien vous reposer car une Pouf, même si c'est charmant, attendrissant, et réconfortant, c'est quand même pas de tout repos !

 

 

Bises les filles !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Personnages 0274 Personnages 0273

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Personnages 0280

Photo 043

 

 

Repost 0
Published by Pierre et Didier - dans Les envahisseurs
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Pierre et Didier
  • : séjour à Mayotte vie perso et pro de deux profs
  • Contact