Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 09:00

- Dis Pierre !

 

-  ...

 

- Pierre !

 

-  ...

 

- Bon allez quoi ! 

Je sais, je sais ...

Oui elle était belle notre maison.

Oui notre jardin c'était le plus beau du monde (oui il était magnifiquement tondu!)

Oui nos makis c'était les plus gentils makis de l'île.

 

Oui, je sais...

Bon allez.

Lâche le manguier maintenant ! On y va.

Le Monsieur de la SIM a fait l'état des lieux. Il a tout examiné soigneusement d'un coup d'oeil furtif et circulaire.

Il faut partir maintenant. 

Hein ? Quoi ?

 

-  ... (petits yeux malheureux animés cependant d'une farouche détermination ...)  

 

- Non ! Il est hors de question d'emmener le citronnier ! Lâche cette pioche tout de suite !

(comment ça se fait qu'elle n'est pas vendue cette pioche d'abord ??? .... C'est pas grave, on la filera aux voisins, ils ont l'habitude !)

 

 

Allez, regarde !

Elle est mignonne notre 'tite case pour finir nos derniers jours ici, non ?

       42mayotte-mai-juin-juillet-13 0429 blog

 

Oui je sais elle est plus petite.

Non je sais il n'y a pas de citronnier. Ni de manguier.

Mais y a la mer !

 

 

Bon... A 15 jours du départ, on fait le point ?

Alors, qu'est-ce qu'il reste d'urgent à faire ..???

 

42mayotte-mai-juin-juillet-13 0435 blog

 

Finir ta grille de mots croisés ?

Huummm ?  Mmouais.... Est-ce vraiment une urgence ?

 

Oui ? 

 

Bon...ok....

(ne jamais contrarier un Cher-et-Tendre qu'on vient de déraciner de chez lui sans qu'il ait pu déraciner le citronnier qui va avec....)

 

 

Bon...et bien pendant ce temps, je vais faire le tour de ce qui est fait :

 

- la tournée d'EDM (électricité) et SOGEA (eau) afin de récupérer les fameux "quitus".

Quitus que vous n'obtiendrez d'ailleurs  que si :

- vous manifestez votre extrême maîtrise du temps en parvenant à rester immobile les yeux fixés sur un écran sur lequel le numéro 18 s'affiche alors que vous tenez un coupon sur lequel le numéro 60 semble vous narguer

- vous répondez à une énigme digne du Père Fouras

- vous n'avez pas jeté vos anciennes factures et pouvez dégainer la plus récente en 5 secondes (si vous mettez plus de 5 secondes, l'ennemi répond au téléphone et/ou s'occupe d'un autre client et/ou raconte son week-end à sa collègue d'à côté et il vous faudra alors faire la roue en chantant la Marseillaise en Shimaorais afin de (peut-être) récupérer son attention)


- Rouler comme un fou jusqu'à la SIM pour donner les deux quitus à une dame qui semble vous attendre avec un chronomètre. (peut-être chronomètrent-ils les wazungus et comparent les performances réalisées chaque année...). Ces deux quitus conditionneront le remboursement des deux mois de caution de la maison. Dans les deux mois à venir. Mais avec un peu de retard m'a dit la dame... M'en fous, j'ai déclenché à mon tour mon chronomètre....

 

- le vide-grenier (les greniers n'existant pas à Mayotte, nous aurions dû utiliser le terme "vide-banga")

Enorme !!!! On s'est même pas engueulés fait des réflexions peu flatteuses !!!!

Faut dire que j'ai accepté de me taire et Picsou Harpagon Pierre a pu négocier à son aise...

(m'en fous, dès qu'il avait le dos tourné, je filais en douce des cadeaux à ses pôv victimes !)

 42mayotte-mai-juin-juillet-13 0272

 

Incroyable la capacité et l'énergie qu'il est capable de mettre en oeuvre dans certaines occasions !!!

N'empêche qu'il a réussi à le vendre son rameur ! (l'était même pas à nous en plus...)

En tous cas, on a tout vendu ! (les chiens ont eu peur à un moment...)

 

- le bivouac sur l'îlot de sable blanc

      42mayotte-mai-juin-juillet-13 0242

 

Au début j'étais pas bien d'accord...

Et si on se fait agresser par .... euh ....hum.......euh....... ouais mais n'empêche on sait jamais!

Et comment on va faire pour aller bouder dans un coin si on se brouille ?

Et où qu'il est l'arbre contre lequel je fais mon pipi du matin ?

Et si jamais il fait trop chaud la journée ?

Et si jamais il fait trop froid la nuit ?

Et sur les épaules de qui je vais monter à 3h du matin si on s'est trompé dans le calcul des marées ?

 

Hein ?

 

"Et si tu fermais ta gueule posais tes questions en silence ?" a répondu l'Homme-De-Ma-Vie (qui prend le risque de ne plus l'être s'il continue à me parler sur ce ton....)

 

Evidemment on s'est frité avant le départ (mais on ne sait plus pourquoi...)

Mais comme on s'y est pris à l'avance (l'expérience...), on a pu se réconcilier à 99% avant le bivouac ! (ne jamais se réconcilier à 100%...il faut toujours avoir un sujet d'engueulade de discussion passionnée à sortir du fond d'un tiroir les jours où c'est trop calme !)

 

 

100 0521 

 

 

 Bref, c'était super !

 

 

 

   Débarquement des affaires un peu chaud mais efficace.

 

 

 

 

 

 

 

100 0546

 

 

 

 

 

Soirée alcoolisée studieuse et méditative.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100 0617 

 

 

 

  Et repliage de tente à peu près réussi

 

(mettre le repère bleu en face du repère bleu...mais comment on fait quand il n'y a qu'un repère bleu ??? Les créateurs de tente sont des pervers....)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

100 0580

 

N'empêche..... le lever de soleil était serein. Calme. Magique. (Et unique car ça ne nous arrive pas souvent d'y assister !)

 

 

- le survol de l'île en ULM

 

42mayotte-mai-juin-juillet-13 0220

 

C'est beau...

Ça nous dit bien de venir en vacances ici un jour !

 

 

- la ponte de tortue (une grosse faignasse celle-là ! "Novice" a rectifié Pierre.)

Elle a mis un temps fou après avoir pondu sa centaine d'oeufs (nous, on a donné un prénom à chaque oeuf pondu)...

Et vas-y que je te tasse le sable. Et vas-y que je t'envoie du sable partout. (y compris sur nous). Et vas-y que je bouge le sable tout autour histoire de feinter l'ennemi... Ça a fini à 2h du matin son histoire. C'était un beau moment magique. Mais Pierre s'était endormi et moi je comptais les étoiles pour résister au sommeil !

 

 

 

Bon...ça y est ? Tu as fini ta grille ?

 

42mayotte-mai-juin-juillet-13 0445 blog Alors, qu'est-ce qui nous reste à faire ?

 

 

Attends, j'finis mon jus de fruit et je note.  

 

 

Alors :

 

- une bise à chaque tortue

 

- un repas et un merci dans le coeur à nos voisins qu'on a sûrement un peu embêtés avant de partir ! (pour nous faire pardonner, on leur a filé toutes nos bouteilles d'alcool non bues... et contrairement à ce que certains lecteurs médisants pourraient penser, il y en avait beaucoup)

 

 

 

- des derniers p'tits repas avec certaines personnes rencontrées un peu trop tard et qu'on va quitter beaucoup trop tôt (Fuck le temps qui passe..)

 

- essayer de rester un peu au soleil histoire de prendre quelques couleurs.

Car si j'ai bien compris, c'est pas en Touraine qu'on va se choper des coups de soleil...

 

- donner une petite baffe à certains élus mahorais pour les "remercier" de leur gestion de l'île et de ses habitants

 

- un dernier merci pour mon dirlo et certains collègues.

Qui ont fait que, dans cette école, je m'y suis senti bien. Tout simplement bien.

Et que ça valait le coup de faire 1h de route chaque jour pour y aller

 

 

- et puis tellement de choses

- et si peu de temps

- alors vaut peut-être mieux se poser

- et profiter

 

 

Alors, laisse ton stylo et reprends ton jus local.

Et toi reprends ta grille.

 

Ça va l'faire. Il est temps. 

 

Mayotte s'éloigne. La Loire se rapproche.

 

Don't worry. You will survive

 

Repost 0
Published by Pierre et Didier - dans Raconte-moi tes journées...
commenter cet article
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 12:44

This is what you missed during the last month...

 

- Peter, ne sachant plus quelle excuse trouver pour ne pas faire la vaisselle et tondre le jardin, se décida à nous refaire le coup du "trou". Ça fait donc un bon mois que monsieur vit avec son staphylocoque doré (quoique légérement nécrosé, blanchâtre ou purulent suivant le moment de la journée) sur son mollet.

Malgré des soins sérieux et quotidiens, des pommades, des antibiotiques divers et variés, des interventions d'infirmières diplômées (Plomé!), des incantations aux Djinns, des léchouilles de Zoreille, le trou signe et persiste. (quand t'es diabétique, la guérison n'est ni rapide ni automatique)

 

Une légère amélioration serait en cours. L'amputation de la jambe pourrait être évitée.

 

- A bout de souffle, exténués mais professionnels avant tout, Pierre et Vacance ont accueilli, ébloui et remis dans l'avion leur dernière envahisseuse. Bientôt un article... (en sachant qu'ici "bientôt" veut dire "un jour, quand j'aurai envie"...)

 

- L'instit a eu la joie (et la surprise) de voir un jeune homme mahorais un matin devant sa classe (ce qui, déjà, est une joie en soi). Lorsque celui-ci lui a annoncé qu'il était stagiaire et qu'il venait prendre contact parce qu'il allait le remplacer pendant trois semaines, l'instit a failli l'embrasser (mais s'est retenu à temps, les grosses embrassades chaleureuses et baveuses entre deux hommes n'étant pas encore très coutumières à Mayotte). Quoi qu'il en soit, il ira se reposer former pendant trois semaines à l'IFM. Le thème du stage de l'année dernière était la morale, cette année, c'est l'anglais. L'instit ne comprend pas pourquoi ils lui font toujours travailler ses points forts..... (peut-être car il n'a pas de points faibles...)

 

- Les deux héros ont fait leurs listes de voeux pour les mutations.

Ils devraient être tous les deux en Indre-et-Loire.

Inch'Allah.

 

Les affectations seront connues fin mai, début juin. Il leur restera alors à trouver une maison avec un jardin clôt, entouré de murs de 3 mètres d'épaisseur, avec des barbelés, des tranchées et un système d'alarme...

Quoi ? Non, non, les derniers critères n'ont rien à voir avec la 342ème tentative d'évasion des deux sales clebs qui date de ce matin. Ces chiens ne sont  vraiment d'aucune reconnaissance. L'instit commence à évoquer le fait de les filer à son collègue qui a des origines asiatiques et qui est prêt à les cuisiner...

 

- Les chiens vont bien (mais sont actuellement en prison  attachés... cf tiret précédent)

 

- Des gens commencent à défiler chez les deux wazungus et font leurs courses! Ils pointent tel ou tel objet et disent "combien ?". L'instit croit avoir surpris à un moment un doigt pointé vers lui tandis que son noble compagnon marchandait en douce avec une boueni.....

 

Enjoy,

 

Repost 0
Published by Pierre et Didier - dans Raconte-moi tes journées...
commenter cet article
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 18:50

      Oui.

Un sacré moment sans écrire d'articles...

Ben...on va dire qu'on commence le sevrage...votre sevrage, "Oh Vous fidèles lecteurs", qui consultez ce blog chaque jour et retenez (difficilement) vos larmes en constatant qu'aucun nouvel article ne viendra égayer votre triste (et froide si vous êtes en métropole) journée ... !

 

Ben ouais ! Va falloir vous y préparer ! Faut pas croire qu'une fois en métropole on continuera à vous parler de lagon, de dauphins, de mangues, de soleil et de nos odeurs...

Non.

Faut pas croire...

Ou alors si. 

On vous en parlera un peu. A travers nos larmes.........gelées....

 

 

Mais en attendant, voilà les petites nouvelles du jour !

On a eu très très très très très chaud !!! 

On est resté longtemps sans une goutte de pluie ! Tous les moyens étaient bons pour trouver de l'ombre.

 

40mayotte-decembre--janvier-2013 0742

 

Après le repas de midi, après avoir fait la vaisselle (oui, c'est encore moi qui ai fait la vaisselle. Pierre m'a expliqué que ce n'était pas la peine de nettoyer les assiettes car la chaleur ambiante allait certainement faire fondre toutes les graisses et saletés et qu'ensuite une réelle évaporation ferait que nos assiettes se retrouveraient toutes propres comme par magie... Je ne l'ai évidemment pas cru et me suis coltiné la vaisselle. il m'a traité d'indécrottable sceptique et est parti sauver le monde. J'aimerais bien que la chaleur fasse fondre l'ordinateur moi parfois...)

 

Bref,

La chaleur était telle que je me suis vu "obligé", et c'est le terme idoine, d'aller me rafraîchir dans notre chambre climatisée à 28°... Et là, ça te donne un bon coup de frais ! Et du coup tu siestes sereinement !

 

Et ça fait un bon mois que ça dure ! Nos journées sont palpitantes....

 

 

Mais c'était pas bien normal tout ça. En saison des pluies il faut qu'il pleuve !

Ben ça y est, il pleut !

On s'est tapé la queue (...) du cyclone Felleng qui a suivi sa petite route entre Madagascar et la Réunion. Comme d'hab, la Grande île (Madagascar) nous a protégés et on a eu les grosses bourrasques de vent, les fortes pluies mais rien de catastrophique.

(ce qui n'est pas de l'avis de notre chien qui voit ses balades écourtées en raison de la pluie et qui trouve donc la situation catastrophique)(quant à la chienne elle a une telle horreur de l'eau qu'elle consulte l'état du ciel avant la moindre balade et ne consent à partir en rando qu'après avoir consulté météo France et les makis du coin, elle est donc toujours d'accord pour écourter les promenades en cas de "vigilance forte pluie")

 

Bref,

 

Et à part le temps ? C'est vrai ça c'est incroyable, v'là que je cause de la pluie et du beau temps comme les p'tits vieux...!

Deviendrais-je vieux ? (car petit je le suis déjà, je sais...)

 

Au niveau boulot, nos élèves se ramollissent. Certainement dû à l'humidité et la chaleur...

Pierre continue à leur apprendre des trucs qu'ils ne comprennent pas vraiment. Lors des évaluations, il continue à vouloir leur mettre des notes peu glorieuses mais comme il sait qu'en "haut lieu", on préfère se voiler la face, il continue à être souple dans sa notation afin de faire croire aux élèves qu'ils comprennent vraiment. Les personnes si haut placées finissant peut-être elles-même par vraiment y croire. et finalement il y a bien que lui qui n'y croit plus vraiment.... 

Mais attention, faut vraiment pas croire tout ce que je dis !

 

Quant à mes cobayes     trucs-qui-bougent-et-qui-font-du-bruit   élèves, tout continue dans une parfaite harmonie :

ils continuent à me défier mais je sais leur résister, ils essayent de tricher mais je sais les repérer, ils tentent de me soudoyer mais j'arrive toujours à les arnaquer, ils se calment d'un coup et ne font pas les fiers quand ils sentent que je vais m'énerver, ils essayent de faire de l'humour et parfois, j'ai honte, mais ça me fait rigoler, ils s'entêtent à me parler shimaorais mais moi j'm'en fous je leur réponds en français, ils n'ont pas toujours envie de travailler et là je les comprends alors on se couvre mutuellement quand on voit que le directeur est à côté, 

ils apprennent, ils rouspètent, ils se passionnent, ils oublient, ils se battent, ils se réconcilient, ils s'étonnent, ils s'endorment, ils essayent, puis ils essayent encore, ils y arrivent ou parfois ils abandonnent.

Des élèves comme les autres. Mais pas tout à fait comme les autres !

 

Ça se passe bien. Ils sont un peu comme la maman des poissons, ils sont bien gentils.

Je crois que c'est eux qui me manqueront le plus de tout ce qu'on va laisser ici...

 

Mais bon ! Point de sentimentalisme prématuré !

 

Savez-vous ce que m'a dit Moufi y a deux jours ? (j'imagine que non...c'est pour ça que je vais développer)

"Monsieur !

- Oui Moufi ?

- Quand ... tu vas...là...partir..tu sais, en métropole

- Oui ?

- Et bien...tes livres, là, qui sont dans l'armoire, là....

- Oui ?

- Et bien, est-ce que tu vas les amener avec toi ?

(évidemment, l'instit averti que je suis voyait tout de suite où il voulait en venir...)

- Non, Moufi, je ne pense pas.

- Ah ! .... mais Monsieur ! Qu'est-ce que tu vas en faire alors ?

- Je ne sais pas, Moufi, je ne sais pas. (accompagné d'un demi-sourire que je n'ai pas réussi à contrôler)

- Hé, hé !" (a répondu Moufi avec un grand sourire satisfait visiblement persuadé d'avoir bien interprété ce traître de demi-sourire)

 

Ah oui, tiens, j'sais pas si on vous l'a dit mais on a décidé avec Pierre de ne rien ramener en métropole

(deux secondes, il faut que j'aille consoler le chien qui était assis à côté de moi et qui vient de partir en hurlant à la mort...je ne savais pas qu'il savait lire....)

Donc je disais, on a décidé de ne rien ramener d'ici, exceptés les deux sales clebs. Et une valise chacun contenant nos slips, mouchoirs, tee-shirts et peut-être une brosse à dents si on a la place (prévoir des bonbons à la menthe pour ceux qui viendront nous récupérer...)

 

Il va donc falloir qu'on "se débarrasse" de ce qu'on a ici. C'est notre grand chantier prévu pour les prochaines vacances.

Faire des colis, mettre des annonces...

Mais déjà il nous arrive de nous arrêter face à un objet en se demandant :

- à qui on va bien pouvoir le donner (si vous êtes dans la tête de l'un)

- combien on va bien pouvoir le vendre (si vous êtes dans la tête de l'autre)

Je sens qu'on va bien s'engueuler s'amuser durant nos prochaines vacances ! 

 

Voilà, voilà....

Bon oui je sais cet article était long mais arrêtez de vous plaindre ! Attendez...vous vous plaignez quand il n'y a pas d'article. Si en plus vous vous plaignez quand les articles sont trop longs, je vais finir par croire qu'il n'y a que des femmes qui lisent ce blog....

 

Sur cette bonne parole, on va se préparer à notre petite balade quotidienne.

Demain, nous sortons en mer (activité imposée par Ronan puisque sa soeur va enfin bientôt quitter Mayotte et elle voudrait voir des dauphins, des raies, des baleines, des murènes et des sirènes une dernière fois avant son départ)

Bof....vu le temps on n'était pas très chaud mais je dois dire qu'on ne nous a pas laissé le choix... Il fallait remplir le bateau....

Si c'est nul, ils vont m'entendre.... (si c'est génial, je ré-écrirai la fin de l'article pour dire que je suis à l'origine de cette meeêerveillleuse sortie en mer !)

 

Voilà,

bisous !

signé : celui qui a sacrifié ses cahiers à corriger pour vous donner des nouvelles

 

40mayotte-decembre--janvier-2013 1617

      PS : les photos sont de nous mais c'est avec l'oeil, le doigt et l'appareil de Réginald qu'on les a prises.

PPS : Pierre n'a aucunement participé à la rédaction de cet article : pendant que Didier le tapait (...), lui faisait la vaisselle ... bisous !

Repost 0
Published by Pierre et Didier - dans Raconte-moi tes journées...
commenter cet article
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 06:00

Coucou les gens !

"Ben alors ? Où qu'vous zêtes vous zot ?" avez-vous envie de nous demander... 

"Ben on est à la Réunion !" avons-nous envie de vous répondre !

 

Rapidement :

 

- On est à la Réunion parce que c'est les vacances (j'ai très bien entendu ceux et celles qui viennent de dire: "encore en vacances?" à voix haute devant leur ordi croyant que je ne les entendrai pas...je suis très déçu par ces gens-là...)


- On a d'abord passé une semaine en duo avec Pierre dans un splendide décor avec piscine, transats, mer, soleil, restos et cocktails alcoolisés car .... nous aimons les vacances sportives (2 mètres à parcourir entre le transat et la piscine), pleines de frissons (mon transat sera-t-il libre?), remplies de joies (La Dodo lé là !) mais parfois aussi de moments durs (Comment ça y a plus de Ti-punch !!!????)

 

- Puis on a récupéré ma maman pour des vacances plus touristiques dignes d'un séjour à la Réunion ! On va, entre autres, aller visiter de nombreux jardins botaniques. Comme ça, ma mère aura une idée précise de ce que je veux qu'elle fasse dans notre jardin à Mayotte ! 

 

Un p'tit clin d'oeil (c'est le cas de le dire...) pour mon père qui a dû rester en métropole pour une sombre histoire de décollement de rétine. Quand je pense qu'avec Pierre, on avait laissé dans notre maison de Mayotte plein de petits travaux en se disant : "T'inquiète, papa fera ça quand il sera là, ça l'occupera !" C'est malin...maintenant va falloir que je retrouve le mode d'emploi de la perceuse....

 

 

Voilà !

Bon, c'est l'heure du p'tit déj et dans la vie, y a des priorités... et c'est pas le blog !

Bises

Didier

Repost 0
Published by Pierre et Didier - dans Raconte-moi tes journées...
commenter cet article
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 12:49

Demain....ben...il se passe quoi demain ?

Rien, n'est-ce pas ?

 

Bon...alors on va parler un peu d'aujourd'hui et des jours passés.

 

 

On a remis nos envahisseurs dans l'avion. Ils étaient très tristes. Ils trouvent que c'est passé trop vite. Ils seraient bien restés encore 3 semaines qu'ils nous ont dit. Mais quand ils ont vu qu'on devenait tout blanc, ils ont dit que non ils ne pouvaient pas changer leurs billets ! 

 

Mais c'était quand même bien sympa de les avoir à la maison.

Surtout que eux, ils font non seulement la vaisselle mais en plus ils font la cuisine, ils font des lessives et ils étendent le linge! (Que nos futurs envahisseurs comprennent bien le message (n'est-ce pas mes chers parents....!))

 

 

Ils nous ont laissé un paquet de photos. C'est cool !

 

 

Tout à l'heure, vers 15h (c'est-à-dire vers 16h) on ira faire une petite ballade dans la mangrove de Tsimkoura.

 

Reginald 0551

 

On aime bien. Les chiens aussi. Tout le monde est content. Mais pas pour les mêmes raisons. Nous on est content parce qu'ils sont contents. Eux ils sont contents parce qu'ils courent, reniflent, chassent les crabes, pissent, se roulent dans le sable. Mais peut-être qu'ils sentent aussi qu'on est content et du coup ils sont encore plus contents. Mystère...

 

 

Les trucs ci-dessus sont des pneumatophores. En gros, ça permet aux palétuviers de respirer à marée basse.

 

 

Ouais, ouais...je touche un peu en mangrove. On a un peu bossé là-dessus l'année dernière avec mes...... euh.....ah, merde! J'ai oublié comment ça s'appelait les trucs qui font du bruit et qui bougent sans arrêt pendant que je bosse... Tant pis, ça me reviendra.

 

Demain.

 

 

Reginald 0537 

 

 

 

 

 

Enfin bon, c'est beau. Une mangrove. 

 

 

 

Sinon que dire ?

On se rend compte qu'avoir des envahisseurs nous "oblige" à profiter de l'île. Donc finalement c'est bien d'être envahis. On sait que la dernière année va vite passer...

 

 

 

 

C'est bien. Et c'est triste.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai planté des tomates-cerises dans le jardin. Après mon extraordinaire récolte de concombres l'année dernière, j'espère faire une époustouflante cueillette de tomates cette année !

 

Mais j'ai de nombreux ennemis.... Les escargots-monstres. Les limaces pas-belles-à-voir. Et Zoreille.

Cette chienne adore jardiner à mes côtés. Moi pas. Du coup elle fait sa tête de chienne la plus malheureuse du monde sous l'oeil indifférent de Thalès qui sait très bien qu'il ira pisser sur mes plants dès que j'aurai le dos tourné...

 

Sales clebs.

 

Dans le jardin, on a un arbre à pompons. C'est trop fun. quelques photos ci-dessous. Prises par Réginald.

 

 

 Reginald 0645  Reginald 1001

 

Reginald 0736

 

      Tiens d'ailleurs, si vous voulez aller voir ses photos, il a un blog, alors suivez ce lien : link

Et je profite de cet article pour le remercier de nous avoir laissé ses photos qui vont illustrer tous nos futurs papotages!

 

 

Bon voilà. Pas non plus de grandes nouvelles intéressantes. Notre vie n'est pas non plus tout le temps trépidante !

 

 

Ah si ! Un petit truc à la fois rigolo et pas rigolo.

Il y a 15 jours on a fait une sortie en mer. Bon, on n'a pas vu de baleines mais c'est pas très grave. On sait qu'on va refaire d'autres sorties durant les mois à venir donc on finira bien par en voir la queue d'une. Par contre on a vu un groupe de 4 Tursiops (petit message pour les simples gens : les tursiops sont des grands dauphins qui vivent en petit groupe près des côtes. Oui j'aurais pu écrire simplement "grand dauphin" dans la phrase précédente mais j'me la pète trop) dans la baie de Sazilé. Et hop, une mise à l'eau !  

 

C'est toujours aussi impressionnant. Mais là...y avait quand même un petit côté "voyeur". Il s'agissait de 3 mâles et une femelle et croyez-moi, ils ne jouaient pas à la belote...

 

Parmi nous il y avait de jeunes touristes femelles dans un stade pure adolescent "j'fais la gueule-j'suis trop belle-et tous les plus vieux que moi sont des cons". Et ces charmantes demoiselles issues d'un autre bateau ont essayé de toucher les dauphins lorsqu'ils passaient à côté d'elles. Mon Dieu.... comme si les dauphins, vu leur activité du moment, avaient envie qu'une jeune folle les touche...!

 

La charmante demoiselle de notre bateau qui était vraiment charmante, elle, et qui fait partie de l'association Megaptera qui étudie et protège les cétacés, leur a fermement demandé d'arrêter. Les jeunes ados ont obtempéré tout en faisant un peu plus la gueule (ce qui s'est à peine vu). 

 

Notre Megaptera-woman nous a alors expliqué :

- qu'on pouvait donner des maladies aux dauphins en les touchant et vice-versa

- qu'il était déjà arrivé que des dauphins, agacés par le comportement idiot de certains humains qui les touchaient, embarquent la personne dans les profondeurs puis la remontent puis la fassent redescendre... Bref, le dauphin lui dit "c'est pas bien". Un peu comme moi quand je secoue la tête de Zoreille en la prenant par le cou quand elle déterre mes plants de tomates...

 

Ah ! ces humains....

 

 

Et sinon, on s'est aperçu qu'on avait un petit caméléon qui tous les soirs, se postaient dans la rocaille devant notre varangue. Impossible de le trouver dans la journée mais chaque soir, il reprend sa place ! C'est lui là-dessous.

 

Reginald 1688

 

J'ai proposé à Pierre de l'adopter et donc de lui donner un nom. Je voulais l'appeler Brutus (comme ça si des agresseurs lisent notre blog ça peut leur faire peur) mais Pierre a dit que ce n'était pas un nom pour un caméléon. 

 

Bon...le temps passe. il est 15h00. C'est l'heure de la promenade !

Reginald 1904 

 

 

 

D'ailleurs, lui il est prêt...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pierre est en train de vider son sac de classe (véridique!). Il redécouvre tout le bordel  toutes les affaires pédagogiques qu'il avait laissées dedans durant 2 mois.

 

Je le vois passer avec des trucs invraisemblables... Un masque pour dormir (!), de la ficelle (!), des biscuits périmés depuis 3 ans...

Conclusion : Pierre attache ses élèves en classe, il menace ceux qui font du bruit de leur faire avaler des biscuits périmés et tranquillement il doit s'endormir à son bureau avec son petit masque pour ne pas être gêné par la lumière....

Pffff.....On ne fait vraiment pas le même métier....

 

Au fait, pourquoi est-ce qu'il prépare son sac ?

Parce que ...demain...

Bon...allez, faut bien que j'arrive à le cracher : demain c'est la pré-rentrée... (oui je sais c'est affreux)

 

Alors, on sait qu'on doit travailler. Et on s'y prépare activement...

Reginald 1766

 

Allez, bisous !

Et bonnes fins de vacances aux collègues profs ! Et ...euh..... bon courage aux autres !

Didier

 

Reginald 1796

Repost 0
Published by Pierre et Didier - dans Raconte-moi tes journées...
commenter cet article
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 15:40

3ème message : il a été au bout. Il écrit que c'est la chose la plus dure qu'il ait jamais faite ... 

chapeau Bonnet bas pour l'un des hommes les plus hauts du Monde ! Idem pour Florence !

Bisous de là-haut et d'ici.

Repost 0
Published by Pierre et Didier - dans Raconte-moi tes journées...
commenter cet article
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 15:38

Deuxième message. Plus long celui-là.

Il me l'a envoyé à quelques heures de la dernière étape, la plus longue, la plus froide, la plus difficile ... Il me dit qu'il va bien, mais que c'est "rude". 

A l'heure qu'il est, il doit avoir atteint les sommets (de mon respect) et engagé la redescente. Ou alors le "mal aigu des montagnes", comme ils disent, l'a atteint avant, et forcé à envisager la redescente prématurément.

Vous le saurez en lisant les prochains articles : "Didier à la Montagne" ; "Il descend de la montagne sans cheval" ; "little big man" ...

Bisous !

Repost 0
Published by Pierre et Didier - dans Raconte-moi tes journées...
commenter cet article
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 20:42

Ca y est ! Je viens de recevoir un message de mon grimpeur préféré ! 

Pas question de mayot à pois même s'il a bien été question du poids de ses mayots quand il a fallu bouclé son bagage de 10kg maxi ... Porteur oblige !

Prendre ou ne pas prendre ... Telle a été la question, réitérée à m'en donner mal au crane ! 

Bref ... Son message ...

 

"Tout va bien. C'est très beau." 

 

A trois mots près persos, c'est tout ce qu'il a écrit. Trop d'émotions sans doute.

Enfin, nous voilà rassurés sur le fait qu'il aille bien et surtout que ce soit beau. 

 

En ce qui me concerne, je profite aussi. Balade des chiens le matin et plage l'après-midi ... "Tout va bien. Le lagon est très beau".

 

Bisous chauds et froids à tou(te)s !

Pierre

Repost 0
Published by Pierre et Didier - dans Raconte-moi tes journées...
commenter cet article
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 12:57

Ben oui !

Entre chaques vacances !

Et comme on a beaucoup de vacances, ça veut dire qu'on travaille beaucoup. Logique...

Enfin là en tous cas on est en vacances.

Et c'est bien.

 

Parce que t'as beau avoir un lagon à 10 min de chez toi, tant que t'es pas en vacances, t'en profites pas bien.

Là on est en vacances. Donc on en profite.

Enfin sauf qu'en fait on n'y va pas. Dans le lagon.

Parce que 10 minutes de voitures c'est quand même beaucoup.

Alors du coup on glande à la maison.

Et c'est bien.

 

Ça nous arrive de glander quand on n'est pas en vacances mais on glande avec mauvaise conscience.

Tandis que là, comme on est en vacances, on glande sereinement.

Ça change tout.

 

Mais alors, à part glander, qu'est-ce qu'on fait ?

Ah oui c'est vrai que ce blog à l'origine, c'était pour donner régulièrement des nouvelles à la famille et aux amis.

Mais le mot régulièrement s'est parfois perdu dans le lagon mahorais.

Alors on donne moins de nouvelles. Surtout quand on n'est pas en vacances.

Parce qu'on est débordé.

Mais là comme on est en vacances, on est moins débordé. Ceci dit parfois on se déborde tout seul.

Y a bien que le lagon qui déborde pas. Vu qu'on n'y met plus trop les pieds.

 

Donc là, je vais vous donner des nouvelles de nous.

Qui n'intéresseront certainement pas ceux qui ne nous connaissent pas nous.

Mais peut-être qu'ils liront quand même parce que ce sont des gens polis.

Comme nous.

 

Alors tout d'abord, sachez qu'on est en vacances.

(il se pourrait que je me répète) (et que ça agace ceux qui n'y sont pas) (en vacances)

(tant pis)


Dans les écoles primaires, la tradition veut que l'instit passe ses dernières semaines de classe à préparer une fête d'école. Au lieu de finir le programme et travailler les compétences qui permettront à nos jeunes élèves de briller au collège. (Pfff !!! mort de rire tout seul...)


Etant un homme de tradition, je me suis plié à cette règle.

 

On a chanté et on a dansé.

Au programme :

-  l'oiseau et l'enfant de Marie Myriam mais version boîte de nuit. (si, ça existe)

-  l'indémodable Santiano qui a enthousiasmé mes élèves. Qui, le poing levé, ont juré à Margot que, si Dieu veut, ils reviendraient chargés de lingots et qu'ils en profiteraient pour, à son doigt, lui passer l'anneau.

-  Désolé de Sexion d'Assaut (car j'en avais marre qu'ils beuglent cette chanson sans rien comprendre à part le mot "désolé ". Qu'ils beuglaient encore plus fort. On a donc appris les vraies paroles. Que j'ai découvertes. On s'est donc limité au premier couplet. Parce que bon)

Et pour finir en apothéose : Qui a volé l'orange ? version Star Ac. 

 

Comme dirait mon frère : "t'as vraiment des goûts de chiotte !"

(pourtant cette année j'ai évité Annie Cordy. Notez quand même qu'un ancien élève est venu me voir lors de la fête, s'est planté devant moi et m'a dit "si je te donne des noix de coco !". Ce à quoi j'ai répondu "Moi je te donne des ananas !" et on continué en coeur en chantant Cho Ka Ka O) (Ils n'ont rien compris à mes leçons de conjugaison mais Annie Cordy est bien ancrée.) (Je suis très fier d'eux)

 

On avait bien chanté.

J'en serais bien resté là.

Mais certains m'avaient bien tanné pour danser. 

J'ai dit ok mais vous choisissez la musique et la choré on verra après.

Grave erreur...

C'est comme ça que j'ai découvert que "Corde à sauter, hé! hé!" faisait un malheur sur l'île.

Bon....un grand moment de bonheur pour eux (de honte pour moi). Pas de photo, pas de film. D'ailleurs j'ai répété à tout ceux qui voulaient  l'entendre qu'ils avaient fait ça tout seul. Que j'étais même pas trop au courant. Que c'était d'ailleurs pas vraiment mes élèves. Qu'en fait j'étais de passage aujourd'hui par hasard dans cette école mais que j'étais pas d'ici et que j'avais rien à voir avec cette bande de cochons sautillant de manière confuse et gesticulant de façon absurde sur cette musique complétement tarée... 

 

Laissons de côté cette malheureuse prestation.

 

Une petite vidéo pour vous montrer la classe d'une collègue mieux inspirée.

 

Arrêtons de parler de boulot. C'est vrai quoi. On est en vacances.
 
Alors, que se passe-t-il dans nos vies ?
 
On contemple le jardin et les bougainvilliers qui s'épanouisssent.
 
P1030772
C'est beau.
Et puis on s'émerveille devant la fragilité d'un papillon qui se laisse admirer le temps d'une photo.
P1030774
C'est beau aussi.
 
Et puis on trouve par hasard des bêtes bizarres dans les bougainvilliers qu'on prenait en photo pour vous montrer à quel point ils sont beaux.
P1030771
C'est beau aussi dirait Pierre.
Moi aussi je trouve ça beau surtout si ça ne bouge pas le temps de la photo.
Car c'est quand même bien plus bizarre qu'un papillon.
Mais peut-être aussi fragile.
Cependant, si le papillon s'envole juste après la photo et se pose délicatement sur moi, je souris.
Si la bête bizarre se prend pour un fragile papillon et me fait la même chose, je m'enfuis.
Car je suis fragile.
Mais peut-être pas aussi beau.
Quoiqu'en dise Pierre.
 
Pierre aime l'art. Le Land-Art plus précisément.
Qu'il fait exclusivement quand c'est à son tour de faire la vaisselle.
Il aime prendre son temps pour qu'apparaissent les belles choses.
P1030778
Mais moi son côté artiste qui prend son temps pour faire la vaisselle m'énerve.
Alors je lui dis.
Alors son côté prof de math resurgit et il me fait remarquer que c'est un cercle parfait.
Et qu'il convient de s'extasier et prendre son temps devant la perfection.
Je lui réplique alors qu'on a besoin de la cocotte pour faire la bouffe ce soir et que l'artiste et le prof de math réunis en lui pourraient se mettre à faire cette putain de vaisselle vu qu'ils n'ont plus rien à foutre de la journée.
 
Car on est en vacances.
 
Et sinon, à part ça, vous faites quoi pendant les vacances ?
 
Ben....on se soigne car le thermomètre a bien chuté.
26° à peine à l'heure où je vous parle (16h42).
 
On est tombé malade. Car on a la gorge fragile.
Alors on fait de la soupe. A la citrouille. Dans la cocotte. Quand elle est propre.
 
Mais on va mieux. On est guéri. Enfin presque.
Un sur deux. Le moins fragile.
 
Et après ?
Après.........c'est une autre histoire.
Bises,
Didier
Repost 0
Published by Pierre et Didier - dans Raconte-moi tes journées...
commenter cet article
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 20:00

C'est juste un article pour vous dire qu'on va bientôt écrire un article dans lequel on vous annoncera la parution prochaine d'un article qui vous présentera en avant-première notre prochain article !

 

Vous en avez de la chance quand même d'avoir deux mecs qui pensent autant à vous et qui n'hésitent pas à faire passer la tenue du blog avant leurs petits loisirs personnels...

 

Sinon, ça va ?

Nous oui.

C'est l'essentiel...!

Bises

Repost 0
Published by Pierre et Didier - dans Raconte-moi tes journées...
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Pierre et Didier
  • : séjour à Mayotte vie perso et pro de deux profs
  • Contact