Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 20:00

Quand j'ai senti un frôlement vers 2 heures du matin, je ne me suis pas inquiété.

D'ailleurs, ceux qui me connaissent savent que je n'ai rien senti du tout car il faudrait Céline Dion chantant en live à côté de mon lit pour que je daigne ouvrir un oeil. Et encore...à condition qu'elle fasse bouger mon lit tel le Titanic sombrant dans les eaux glaciales. Et encore...rajoutez Léonardo Di Caprio plongeant dans mon lit pour me sauver d'une affreuse noyade et là, vous aurez peut-être une chance pour que j'émerge...(et encore...)

 

Bref,

 

Quand j'ai senti comme un bisou, ça ne m'a pas vraiment dérangé. Ni fait d'effet. Car, à deux heures du matin, et bien que ce soit la Saint-Valentin, je dors.

 

Mais quand j'ai senti la morsure, alors là, j'ai fait un bond ! Un truc de ouf que tu vois que dans les films ! Je ne pensais pas pouvoir passer de la position horizontale à la position verticale en moins d'une seconde ! 

Et bien si ! (et sans m'empêtrer dans la moustiquaire)

 

Le temps d'entendre Mon Cher-et-Tendre hurler "Moi aussi elle m'a mordu la sal....pe !" et nous voilà, tous les deux, debout, en position de combat, à moitié nus et avec une haleine de chacal. (note pour plus tard : je pense qu'on aurait pu gagner facilement le combat en soufflant sur le monstre...)

 

Rapide comme l'éclair, j'allume ! (car bien que dotés de nombreux supers pouvoirs, mon ami et moi n'y voyons que dalle la nuit)

Vif comme un félin, je mets mes lunettes (car bien qu'étant issu d'un programme de sélection génétique destiné à créer des surhommes, il y a eu quelques râtés...notamment au niveau des yeux, des cheveux et de la taille...(par contre le reste est surprenant))

 

Et là, courageusement, vigoureusement et précautionneusement, je soulève les draps du bout des doigts pendant que mon Fidèle-Compagnon (non, ...pas Thalès...Pierre) m'imite de son côté mettant en pratique la symétrie axiale qu'il projette d'infliger le lendemain à ses gentils sixièmes.

 

Et c'est là qu'on voit un bout du monstre qui se faufile encore plus profond dans le lit. Lâche...

 

Et là, erreur fatale.... Il faudra absolument qu'on revoit notre protocole X-22-3-b-707 (il faut savoir que l'Homme-de-ma-vie a des protocoles pour toutes choses pour toutes les occasions ! Véridique ! Il sait quoi faire si une énorme vague menace de nous engloutir (apparemment il nous faudrait grimper en haut du cocotier dans le jardin et s'y aggriper fermement...je n'ose toujours pas lui dire que, même au bout de 3 ans et demi, je suis incapable de grimper sur le cocotier...). Enfin bref, sa capacité à prévoir une réponse à tous les malheurs susceptibles de nous arriver me rassure (ou m'effraie...je ne sais pas vraiment...))

 

Donc : grossière erreur de notre part ! On lâche le drap et on court tous les deux chercher une arme de destruction massive. Une grosse chaussure pour Pierre-le-Barbare et une petite tongue pour Didier-qui-a-pris-le-1er-truc-qu'il-a-trouvé. Mais même pas peur... (vous seriez étonné de voir ce que je peux faire avec une tongue.....)

 

Et, à deux heures du matin, nous voilà en train de virer les draps, les taies d'oreiller, de soulever le matelas, de tout inspecter... Rien...

Alors on a viré tout ce qui avait été vérifié dans une autre pièce et....on a continué.

On a soulevé les valises, ouvert les valises, déplacé les valises.

On a vérifié la moustiquaire, soulevé la moustiquaire, rabattu la moustiquaire.

On a déplacé les dossiers de papiers importants et les papiers importants en attente de rangement dans des dossiers importants, et les papiers pas importants qui sont rangés classés mis avec les importants ...

On a bougé quelques cartons, poussé certains meubles (notant au passage la couche de poussière se trouvant dessous....note : penser à fouetter la femme de ménage la prochaine fois...)

On a tapoté nos chemises et ouvert quelques livres.

On a fait semblant de partir parce qu'on est vachement rusé mais la Bête l'est encore plus que nous.

On a refusé de déplier toutes nos paires de chaussettes parce que bon, quand même...

 

Toujours rien...

 

Le monstre devait bien rigoler dans sa cachette secrète...

J'avoue avoir failli pleurer, assis, nu dans ma chambre en vrac, les fesses frigorifiées (avec la clim il devait bien faire au moins 26° !! Brrrr...!) Ignorant courageusement la douleur de la morsure qui me faisait quand même vachement mal !

Pendant ce temps, l'Homme-de-ma-Vie éternuait sans discontinuer. Allergies ? Tentatives d'intimidation du monstre ? Je ne sais...

 

Quand soudain, mon regard se posa sur l'armature du sommier. Damned !!!!

Les tubes en métal étaient percés ! Ces affreux trous ayant la taille idoine pour que le monstre puisse y passer et se cacher...

 

Première idée géniale : taper sur les montants pour faire fuir la Chose. 

Rien.... Soit ! La Bête est donc sourde. (ou mélomane)

 

Deuxième idée géniale : vaporiser de la bombe anti-moustique dans les trous afin d'asphyxier l'Ennemi.

Rien....Ok ! La Bête savait que c'était une bombe anti-moustique et non pas une bombe anti-Bête-Monstrueuse. 

A moins qu'elle ne soit morte foudroyée sur le coup mais nous n'avons pas entendu de râles d'agonie ...

 

Le doute subsistait donc.

Crevée ou pas crevée ? (en tous cas nous on l'était) (en sachant que si ça se trouve, l'Horreur nous observait de sa cachette secrète située loin du sommier)

 

Alors, nous prîmes une grande résolution et décidâmes de boucher tous les trous avec du scotch.

Déjà que je n'aime pas bricoler mais alors, faire des petits travaux manuels à 3 heures du matin, voilà qui n'était pas pour me rendre gai et souriant (ce que, de toutes façons, je ne suis guère dans la vie de tous les jours et encore moins à trois heures du matin...)

Et, patiemment, nous scotchâmes...

 

Mon Tendre-et-Plus-Très-Frais-Compagnon émit subitement l'idée qu'une telle monstruosité devait certainement être capable de déchirer le scotch avec ses puissantes mandibules et que ce qu'on faisait ne devait sans doute pas servir à grand-chose... 

Je décidai de l'ignorer en faisant celui qui n'a pas entendu (attitude très seine qui évite beaucoup d'engueulades de discussions passionnées et constructives au sein d'un couple)

 

Alors, résignés, fatigués, suspicieux et point victorieux, nous refîmes le lit et nous nous re-couchâmes. Prêts à subir les éventuelles nouvelles morsures de cette saloperie...

 

 

      40mayotte-decembre--janvier-2013 1291

Même morte elle fait peur, vous ne trouvez pas ???

Ça, c'est une ancienne photo... Celle de la nuit dernière ne nous a pas re-mordu mais est toujours vivante. Ou emprisonnée dans les montants de notre lit. Rongeant petit à petit le scotch. Pour venir nous mordre cette nuit...

 

Il est 22h00....

Je ne veux pas aller me coucher !

 

signé : celui qui va aller dormir avec la chienne sur la serpillère

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre et Didier - dans Expériences de vie
commenter cet article

commentaires

Reginald 28/03/2013 09:52

Ne pas rammener ce lit ici !

Marie et Clem 20/02/2013 18:58

Je pourrais bien dire si tu veux la guerre tu l'auras, mais je saurais pas comment faire...
J'ai même pas besoin de te pousser du bateau à la prochaine sortie, tu tombes tout seul!!!! =)

Didier 22/02/2013 11:35



Ha, ha, ha ....


Pfff....bon de toutes façons, moi je fais pas la guerre avec les filles !


Donc, je te pardonne (mais je sais plus trop quoi!). 



Marie et Clem 20/02/2013 17:56

Marie............. je m'auto dénonce!!!!! je suis donc pardonnée....!!!

Didier 20/02/2013 18:57



Dans tes rêves !!! 



Violaine 20/02/2013 16:00

Brrr, cela fait partie des arguments qui me font dire que ce n'est pas grave si je ne vais pas vous voir à Mayotte.
Est-ce que suite à la morsure, ta plaie gonfle ? Si oui y a-t-il des photos ? Ce serait peut-être ça, la véritable photo d'un monstre :-) Je vous embrasse.

Pierre et Didier 20/02/2013 19:03



Bof, non ! c'est pas très impressionnant comme résultat ! Sinon c'est sûr qu'on aurait balancé une belle photo sur le blog histoire de se faire plaindre !


Bises



Marie et Clem 18/02/2013 21:06

Marie!!

Mais là c'est Clément qui écrit!!! Moi l'autre jour, j'ai vidé violemment ma trousse sur la table et un scolo y a surgit!!!!

Alors? T'en dit quoi de celle là? (moi j'ai quelques doutes sur des élèves qui m’aurait insérés ledit animal...!!!)

Didier 20/02/2013 18:46



Ah ouais..! quand même ! Pas mal le coup de la trousse ! Bon effectivement respect, j'ai pas mieux à raconter ! (et merci d'avoir balancé ta copine ! mais je me doutais bien que c'était elle...)



Présentation

  • : Le blog de Pierre et Didier
  • : séjour à Mayotte vie perso et pro de deux profs
  • Contact